EVEN VAST
Plus d'infos sur EVEN VAST
Doom Métal

Warped Existence
Herger
Journaliste

EVEN VAST

«Un album en demi-teinte dans un Doom sombre qui n'est pas des plus inspirés.»

10 titres
Doom Métal
Durée: 45 mn
Sortie le 29/03/2019
4648 vues
AUTOPRODUCTION
10 ans après leur dernier album en date, Even Vast fait son retour avec son petit dernier “Warped Existence” sur le label The Goatmancer Records. Ce groupe existe depuis 1998 en Italie et a déjà quelques albums à son actif. Depuis combien de temps, le groupe s'est-il expatrié en Grande Bretagne faisant un break de 10 ans, comme nous l'avons dit plus haut pour revenir avec des compositions comme par le passé.

Le groupe italien fait son retour avec un album de Doom ou les lignes de guitares sont lourdes mais pas non plus pachydermiques ou pensantes. On retrouve le même type de morceaux que l'on pouvait entendre sur les albums précédents du groupe qui lorgnent quelque peu vers le Stoner sans être une influence flagrante. Elles sont mêmes proches du mid-tempo comme c'est le cas sur le morceau qui s'intitule “Same Old Story”. Ne vous inquiétez pas, pour ceux qui aiment la lenteur un titre comme “I Wish” vous satisfaira car on y trouve des guitares lentes et puissantes.
À l'écoute de ces morceaux, on pense au Doom des Années 80 avec des groupes comme Trouble ou Saint Vitus.

Alors qu'en est-il pour le chant ? On reste aussi dans la continuité des albums même au niveau des vocaux. Le chant est pas mal, un peu éraillé, qui peut par moment se faire plus agressif. Le chant convient aux titres même si on peut lui reprocher un peu côté linéaire et monotone sans nuance.

Nous trouvons qu'il est plus proche du Rock Alternatif que du chant que l'on a habitude d'entendre dans le Metal et plus particulièrement dans le Doom. On peut prendre pour exemple le titre “I Know” ou encore “Upon Deaf Ears”. L'ambiance est sombre sur l'ensemble de l'album, un peu crade et sombre comme sur le morceau “Be There”.

Le souci de cet opus provient des titres pas très inspirés et que le groupe, pendant le break, n'a pas su se renouveler mais cela reste honnête.

Un album en demi-teinte dans un Doom sombre qui n'est pas des plus inspirés.