WAGE WAR
Plus d'infos sur WAGE WAR
Metalcore
Chroniques

Pressure
Enora
Journaliste

WAGE WAR

«Si « Deadweight » laissait présager un futur lumineux à Wage War, c'est bien avec « Pressure » que le groupe révèle pleinement son potentiel, l'intelligence de ses compositions et son engagement»

12 titres
Metalcore
Durée: 42 mn
Sortie le 30/08/2019
3038 vues
FEARLESS RECORDS

Wage War est un groupe formé en 2010 aux Etats Unis et qui signe en 2015 chez Fearless Records pour deux albums, « Blueprints » la même année, et « Deadweight » en 2017. C'est avec « Pressure », dont un premier titre avait été mis en ligne dès janvier 2019, que nous retrouvons Briton Bond (scream), Seth Blake (lead guitar), Cody Quistad (rhythm guitar, clean vocals), Chris Gaylord (bass) et Stephen Kluesener (drums).

C'est avec l'incroyable ‘Who I Am', dévoilée via un clip il y a deux semaines, que Wage War ouvre ce nouvel opus avec une énergie et une conviction indéniables qui se doublent d'un groove irrésistible, porté par la batterie de Stephen Kluesener. Les musiciens ont visiblement eu à coeur de soigner les ouvertures des chansons de « Pressure », en témoigne ‘Prison' qui évoquerait presque certains morceaux d'Architects dans sa sensibilité, en particulier lors des passages en chant clair, parfaitement maîtrisés par Cody Quistad, parfois accompagné de Seth Blake sur les choeurs. On passe de la prison à la tombe avec ‘Grave', qui débute pourtant sur une ligne mélodique presque joyeuse et une rythmique trépidante. Etrangement, le morceau incarne cette dualité qu'on pourrait qualifier d'agressivité dansante et porte une idée minimaliste qui n'est pas sans rappeler l'idée du dernier album de While She Sleeps, « So What » (Mars 2019, via Spinefarm Records).

Ceux qui cherchent plutôt la brutalité se retrouveront sans doute davantage sur ‘Ghost', un tourbillon effréné auquel les screams de Briton Bond donne tout son mordant et qui s'annonce déjà comme la parfaite occasion de se déchaîner dans la fosse ! Probablement un peu trop Pop au goût de certains, la balade ‘Me Against Myself' a un petit côté musique pour teenagers américains qui lui apporte une touche de fraîcheur et d'innocence. Dans la continuité de cette ambiance sensible et plus douce, voici ‘Hurt', plus mature et profond. ‘Low' avait été dévoilé dès janvier avec un premier clip annonçant cet album, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il remplit toujours aussi bien sa fonction : donner une furieuse envie d'agiter la tête grâce au super travail de la basse de Chris Gaylord !

Avec ‘The Line', Wage War renoue avec une proposition musicale plus contrastée dans les atmosphères qu'elle propose, avec de très beaux passages où les guitares de Seth Blake et Cody Quistad s'effacent presque sous les screams du frontman auquel répond le chant clair. Les touches Electro qui habillent l'ensemble s'y intègrent intelligemment et enrichissent le morceau. Si le titre ‘Fury' peut éveiller des souvenirs du dernier album d'Ektomorf, ce n'est pas que dans son appellation puisque, sans pour autant donner dans le Thrash, le groupe propose ici quelque chose d'extrêmement sec, brutal, sans concession et direct. Se plaçant dans une filiation plus proche du Hip Hop, les premières notes de ‘Forget My Name' portent un message fort qu'on retrouve tout au long du titre avec de beaux passages rythmique-voix. Les rythmiques chaloupées tiennent une place importante sur cet album, à l'image de l'excellente ‘Take The Fight' ! Et c'est la sensibilité de ‘Will We Ever Learn' qui marque la conclusion de cet opus.

« Pressure » est un excellent album de Metalcore qui reprend toutes les meilleures idées qui ont pu émerger sur cette scène dernièrement ! Alors que « Deadweight » laissait présager un futur lumineux sans pour autant le dévoiler, « Pressure » révèle pleinement le potentiel du groupe, l'intelligence de ses compositions et son engagement !