KORGONTHURUS
Plus d'infos sur KORGONTHURUS
Black Metal

Vuohen Siunaus
Anibal BERITH
Journaliste

KORGONTHURUS

7 titres
Black Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 27/05/2016
3869 vues
16 ans d'existence pour ce groupe de black metal finlandais et seulement 2 albums: "Marras" en 2009 et "Vuohen Siunaus" en 2016. En revanche de nombreux split, ep et démos, c'est dire que le quintet finlandais ne chôme pas mais manque certainement de moyens financiers. Il est vrai que l'on ne fait pas fortune avec la musique Metal (excepté quelques groupes) et encore moins dans la branche extrême. Cependant, le plus important les anime: LA PASSION!!!

Nous retrouvons donc Corvus (Chant & Guitare), Saturnus (Lead Guitar), Incisura ( Guitare), Necron (Basse) et Kryth (Batterie) derrière ce second opus de près de 50 minutes en 7 actes; la moyenne des titres est donc importante car elle est portée par le dernier de la galette 'L.U.X.' qui a lui seul porte le 1/4 de l'album.

Nous retrouvons là du "true black metal", bien méchant, sinistre, glauque et mélancolique....point de place au pagan ou au folk et c'est tant mieux! Avec un plus, des passages death par la présence de vocalises growl death du plus bel effet et accentuant la monstruosité de l'univers des finlandais.

Autant vous dire qu'il faut être bien dans sa tête avant d'appuyer sur la touche play de votre appareil pour s'adonner à "Vuohen Siunaus" car Korgonthurus amène son auditeur dans les abysses du Mal, du sinistre, des ténèbres. Chaque riff est un sévisse à une torture sans fin tellement les compositions sont glauques et sombres.

Sur un rythme privilégiant le mid tempo, Corvus emploi un timbre hurlé tout au long des chansons imprégnant un poids lourd à porter; c'est torturé voire suicidaire lorsque vous ajoutez à cela des riffs sombres et lancinants à la mélodie mélancolique ('Kaaos', 'Puhdistuksen tulet', 'I.K.P.N'). Des plans chanté death s'intercalent dans cet univers malsain créant un mal être supplémentaire! Satan est là au-dessus de votre épaule prêt à vous brûler!

Les 2 titres suivants 'Vuohen siunaus' et 'Inho' sont dévastateurs! Intro blast beat, riffs saturés très rapides, répétitifs et pénétrants. La notion de "true black metal" s'applique particulièrement ici car le quintet finlandais ne fait pas dans le demi-mesure et pousse son auditeur dans ses derniers retranchements: tu résistes sinon t'es mort! Pas de concession ni de répit accordé ici, Kryth tabasse ses fûts à en déchirer les membranes et le reste de la bande envoit des riffs simples et efficaces afin de bien vous marteler les tympans.

Puis 'Ihmisyyden raunioilla', bien que démarrant avec la même brutalité que nous subissons depuis 1/4 d'heure rejoindra l'univers du début du CD en imposant une mélodie plus mélancolique dans une ambiance plus épique avec un chant encore plus torturé. Plus on avance dans "Vuohen Siunaus", plus on s'enfonce dans les abymes du néant ne laissant que peu de place à l'envie de vivre....

La pièce maîtresse de la galette se positionne en suivant sur près d'1/4 d'heure à elle seule! Une longue intro privilégiant ainsi le plan instru. Ca se met en place tout en puissance et en volume puis le vocaliste vous remet rapidement au fond du seau! Le texte est hurlé avec terreur et agonie faisant presque passer les titres précédents pour un excès de joie de vivre; que c'est obscure! Pas encore à la moitié de l'écoute du titre que l'on croit la fin proche mais non, malheureux, la torture va durer encore 8 minutes! C'est l'agonie, la mort à petit feu, la souffrance à son paroxysme! L'auditeur brûle à petit feu et ne s'en sortira pas...la lueur d'espoir n'est pas prévue au programme; il est temps d'achever le supplice!

Peu d'album de la part des finlandais, mais ce qui sort des entrailles de Korgonthurus ne vous laisse pas indemne! 48 minutes de torture où la mort est la seule issue, c'est comme ça que s'apprécient les 7 chapitres des finlandais. Un black metal bien sinistre et sombre qui renoue avec le "true black metal" dont les puristes sont friands. L'univers est si glauque que cela pousse à réécouter tellement c'est envoûtant et ce malgré le côté dérangeant et malsain des compos. Ruer vous dessus, c'est du vrai black metal! Inaccessible!

Anibal Berith