Voorvaderverering
Enora
Journaliste

UUNTAR

«« Voorvaderverering », un premier album tout à fait respectable à travers lequel Uuntar parvient à proposer une oeuvre construite à l'atmosphère définie mais ne se prive pas d'explorer différentes influences»

6 titres
Pagan Black Metal
Durée: 34 mn
Sortie le 04/02/2019
421 vues

Uuntar (« Hiver ») est un duo néerlandais formé en 2010 par Herjann au chant, à la guitare et à la basse et Nortfalke à la batterie, à la guitare également et aux claviers. Le groupe a néanmoins attendu neuf ans avant de présenter son premier album au monde : « Voorvaderverering ».

‘Intrede' est une introduction de près de deux minutes à cet album. Si on sait toujours apprécier l'effort des groupes de Pagan de construire un contexte et donc une entrée dans leur univers, on peut regretter que le son des claviers n'ait pas été un tout petit peu plus soigné. Si la proposition est solennelle et calme, le côté artificiel de la mélodie dénature le projet initial. Les guitares du groupe se mettent ensuite en marche pour proposer quelque chose d'entraînant sur ‘Een Germaanse grafheuvel' qui séduira sans doute les amateurs du genre. Les screams d'Herjann s'élèvent ensuite et l'auditeur sens qu'il assume et embrasse son rôle de leader. On peut regretter les quelques déconstructions rythmiques qui interviennent au cours du morceau et certains y retrouveront peut être les effluves de ‘Charles Francis Coghlan' du groupe Carach Angren. On fera également l'impasse sur la fin peu soignée du titre. Lancinant et orientalisant, ‘Ganggraf' rassemble tout ce qu'on aime dans le genre, offrant un Black mystique et apaisé tout à fait réussi !

Si la batterie de Nortfalke apporte la touche purement Black à ‘Lof op't hunebed', ses claviers contrastent avec la basse de Herjann et offre une composition à plusieurs étages que l'auditeur est invité à découvrir. Certains passages sont plus aboutis que d'autres et certains préfèreront sans doute des titres plus homogènes comme ‘Ganggraf' mais l'ensemble est plus que satisfaisant quand on se place dans la perspective d'un premier album, d'autant plus qu'il reste audacieux et ne se ferme aucune porte. L'hypnotique ‘Bloed om bloed' reste dans le même esprit évanescent et mystique mais empruntant au Black ses ténèbres. Les riffs de guitare se diversifient et sont soutenus par une basse solide. Les cinq minutes du planant ‘Uittrede' offrent une magnifique conclusion à cet album.

Sans être parfait, « Voorvaderverering » est un premier album tout à fait respectable. Si Uuntar parvient à proposer une oeuvre construite et avec une ligne directrice claire, une atmosphère définie, le groupe ne se prive pas d'explorer différentes influences, majoritairement Pagan et Black mais empruntant également au Sympho. Le duo est à suivre de près !


UUNTAR
Plus d'infos sur UUNTAR
Pagan Black Metal