KILLIN' BAUDELAIRE
Plus d'infos sur KILLIN' BAUDELAIRE
Melodic Metalcore

Vertical Horizon
Carmziofa
Rédacteur en Chef

KILLIN' BAUDELAIRE

«Killin' Baudelaire excelle dans l'art de mélanger les couplets puissants et les refrains mélodiques. Avec "Vertical Horizon", le metalcore mélodique prend une toute autre dimension.»

13 titres
Melodic Metalcore
Durée: 50 mn
Sortie le 06/03/2020
262 vues

Le quatuor italien de Metalcore mélodique, Killin' Baudelaire publie son premier album via le label français M&O Music. Comparé à leur premier EP - "It Tastes Like Sugar" - paru en 2016, Killin' Baudelaire bascule d'un rock énergique à un métalcore mélodique proche de l'esprit d'Asking Alexandria avec en plus une touche rock alternatif.

Martina "Cleo" Ungarelli (chant), Martina "Nixe" Riva (guitares), Alice "Lane" Pandini (basse) et Elisa "Helly" Montin (batterie) nous délivrent un excellent album, comprenant de nombreux titres à la fois puissants et mélodiques.

"Lullaby" pose immédiatement le cadre avec une intro au piano / violon (celle utilisée pour leurs concerts) qui déboule sur des riffs survoltés proche du metalcore à la Asking Alexandria. Le chant est growlé dès les premières notes du couplet. Le changement de cap musical entre l'EP et l'album est énorme. Les compositions sont percutantes et nous sommes surpris par cette mutation.

Killin' Baudelaire apprivoise à la perfection la contradiction entre les couplets catchy et les refrains mélodiques comme c'est le cas pour "Tearing All Words Down" (avec son intro qui donne envie d'headbanguer direct et son énorme refrain - notre coup de coeur !), "Later" et le très explosif "Still Burning".

Tout en gardant une dimension catchy, certains titres sont plus mélodiques. C'est le cas de "(E)xecute", le très efficace "Don'T Give A Fuck" ou "Stay".

Notre deuxième coup de coeur va "Building Ends". Une ballade toute en douceur : les arrangements guitare flangée, cordes, guitare acoustique (et basse / batterie dans un second temps) sont sublimes. Le chant de Cleo est absolument magique. Sa voix cristalline donne des frissons. Incontestablement un temps fort de cet album.

Un des points faibles de cet album est probablement la surproduction. La compression est forte est le chant n'est pas suffisamment mis en valeur, noyé au milieu des instruments. En effet, lorsque ces derniers se font discrets - et c'est le cas dans "Building Ends" - la voix ressort de façon sublime. Un autre point faible est le nombre de titres. Certains d'entre eux - et plus particulièrement les derniers - sont moins percutants. Il aurait été judicieux de ne garder qu'une dizaine de titres, les plus efficaces.

Pour autant, le niveau de l'album est excellent. Killin' Baudelaire excelle dans l'art de mélanger les couplets puissants et les refrains mélodiques. Avec "Vertical Horizon", le metalcore mélodique prend une toute autre dimension.