USURPER
Plus d'infos sur USURPER
Black/Thrash Metal

Lords of the Permafrost
Shades Of God
Journaliste

USURPER

«C'est un retour gagnant pour Usurper qui prouve avec « Lords of the Permafrost » que son Black / Thrash n'a rien perdu de sa superbe»

8 titres
Black/Thrash Metal
Durée: 37 mn
Sortie le 22/03/2019
4788 vues
SOULSELLER RECORDS

Une fois encore, les anciens n'ont pas dit leur dernier mot. Fondé en 1993, Usurper a fait carrière jusqu'en 2007 avant de plonger dans un long sommeil dont il ne s'est réveillé qu'en 2015. Le temps de remettre le pied dans l'étrier, de se dérouiller un peu et voici les Américains prêts à offrir un successeur à « Cryptobeast », paru l'air de rien il y a déjà 14 ans. Ce successeur se nomme « Lords of the Permafrost », un nom évocateur, qui va parfaitement au Black / Thrash d'Usurper.

Quand on possède des aptitudes naturelles, un certain talent, généralement on le garde, surtout quand on file droit dans ses bottes. Il s'est peut-être écoulé 14 ans entre « Cryptobeast » et « Lords of the Permafrost », mais on constate très vite qu'Usurper a gardé en lui la fibre qui fait qu'un groupe en impose. Un format à l'ancienne qui se décompose en 8 titres pour moins de 40 minutes, « Lords of the Permafrost » est l'une de ces oeuvres qui fleure bon le old school, sans pour autant tomber dans les clichés ''has-been'', ou pire, ''revival''. Usurper envoie un Black / Thrash de tradition à mi-chemin entre l'école scandinave et américaine, avec un riffing puissant et véloce ('Cemetery Wolf'), dans lequel se développe énormément de mélodies, leads et soli ('Beyond the Walls of Ice'). L'attaque est frontale, les Américains n'y vont pas quatre chemins, c'est lourd, vicieux, sans concession, le terrible 'Warlock Moon' ne saurait contredire ces propos, à lui seul il résume bien l'esprit général de « Lords of the Permafrost » notamment au travers de ses variations de tempos et de ses accélérations ultra Thrash. Autre atout de poids, les vocaux de Dan Tyrantor qui oscillent entre le très guttural et les hurlements de possédé, ils sont un véritable plus au rendu global et participent grandement à imposer un climat malsain. Mais « Lords of the Permafrost » c'est tout de même plus qu'une succession de riffs sauvages joués à 100 à l'heure, Usurper sait aussi ralentir la cadence pour monter une autre facette de sa musique comme sur 'Black Tide Rising' où la rythmique est bien plus mi-tempo et écrasante. Un titre énorme qui est une véritable incitation au headbang lent et frénétique, en totale contradiction avec le tonitruant 'Mutants of the Iron Age' qui clôture l'album. Un morceau bien plus rentre-dedans qui a des allures par moments des vieux Entombed en faisant plus volontiers apparaitre quelques touches de Death Metal. Si à cela on ajoute un artwork et une production qui collent parfaitement au style d'Usurper, on obtient avec « Lords of the Permafrost » un brulot 4 étoiles qui s'écoute d'un trait sans jamais décrocher un seul instant.

C'est un retour gagnant pour Usurper qui prouve avec « Lords of the Permafrost » que son Black / Thrash n'a rien perdu de sa superbe. S'arrêter un moment pour mieux repartir, c'est peut-être ça le secret dans le fond, en tout cas pour Usurper ce hiatus entre 2007 et 2015 leur aura permis de revenir plus fort et inspiré que jamais.