ZHRINE
Plus d'infos sur ZHRINE
Black / Death Metal

Unortheta
Anibal BERITH
Journaliste

ZHRINE

7 titres
Black / Death Metal
Durée: 39 mn
Sortie le 08/04/2016
4033 vues
Ce groupe de Black/Death Metal islandais est né sur les cendres de Gone Postal et de Shrine et aura attendu son nouveau nom pour nous dévoiler son premier album 'Unortheta' auquel nous allons nous intéresser ici.

Dès les premiers riffs de 'Utopian Warfare', on sent que l'on entre dans un univers torturé et glacial. Après une longue intro de trois minutes, l'ambiance glauque et dérangeante se met en place sur le morceau le plus long de la galette. Malgré cette étiquette de Black/Death, le quatuor islandais est clairement orienté Black Metal bien qu'il y ait deux chanteurs et que le côté Death vient du growl affirmé de Þorbjörn.

La richesse de cet album vient de la variété des compositions qui vous embarque dans un monde sombre et suicidaire. Les riffs dissonants et l'alternance des tempos du batteur ponctués de break inattendus y sont pour beaucoup dans la création de cette atmosphère. De plus, les artistes font passer l'auditeur d'un titre à un autre sans pause. La fin du morceau précédent vous entraine naturellement vers le morceau suivant avec des plans musicaux bien choisis pour créer une sorte de continuité. En résumé, lorsque l'on s'embarque à écouter Zhrine, c'est pour les 40 minutes de leur oeuvre.

Au-delà du côté ténébreux et macabre des compositions, Zhrine surprend par l'insertion d'arrangements judicieux tout au long de leur musique. Les plans purement instrumentaux sont prépondérants comme sur le premier titre, le suivant 'Spewing Gloom' avec son growl affreux et son final à la basse pour enchainer sur 'The Syringe Dance' au caractère plus agressif jusqu'au break changeant radicalement le rythme de la composition qui se tournera vers une ambiance lourde et qui proposera un final dérangeant créant ainsi une transition toute parfaite au psychédélique et instrumental 'World'.

Les trois derniers titres sont vraiment dans le registre du Black Metal torturé et noir avec des mélodies au son cristallin lancinant et pénétrant le cerveau créant une sensation de mal-être ('Empire', 'The Earth Inhaled'). Hormis quelques blast beat, le rythme privilégie la lourdeur si bien qu'à la fin du morceau éponyme et dernier titre de cet album, on sent un poids lourd sur les épaules chargé d'émotions oscillant entre tristesse et mélancolie.

Près de 10 ans pour sortir un premier essai, les islandais Zhrine auront pris le temps de proposer un album très abouti à l'univers malsain et glauque. Leur technicité et leurs influences leur permet de proposer un Black Metal différent et novateur. A découvrir si ce n'est pas déjà fait.

Anibal Berith.