HIGHWAY
Plus d'infos sur HIGHWAY
Hard Rock
Chroniques
IV
2017

United States of Rock'n'Roll
United Rock Nations

HIGHWAY

10 titres
Hard Rock
Durée: 45 mn
Sortie le 01/09/2011
4296 vues
Formé en 2000, Highway est un groupe de Hard Rock clamant haut et fort leurs influences : AC/DC, Deep Purple, Aerosmith et autres Kiss. Forts de leur parcours grandissant et de quelques changements de line up, les Sétois de Highway accouchent de leur troisième album : "United States Of Rock N Roll". Et autant le dire tout de suite, une fois la galette insérée dans le lecteur, on devine tout de suite à quoi nos oreilles vont se confronter : un Hard Rock old school fleurant bon la fête, la bière et la sueur.

L'album commence avec "Become Someone", et on est plongé directement dans l'ambiance. C'est rapide, ça donne envie de bouger le pied. Les guitares sont agressives, le duo basse batterie groove et la voix de Benjamin Folch n'est pas sans rappeler celle de Dexter Holland (Offspring), en plus grave mais pouvant aisément pousser dans les aigus.

Le groupe démontre son savoir-faire ainsi que ses influences tout au long de l'album. Les titres "I Like It", le titre éponyme "United States Of Rock N Roll" ou encore "Highway o' Love" en sont de parfaits exemples. Les riffs sont très australiens, les solos efficaces, le chant est furieux et les choeurs donnent envie de lever le poing et de hurler avec eux.

"United States Of rock N Roll" se compose de titres un peu plus dispensables ainsi que de deux ballades, dont une acoustique ("On My Knees") qui pourrait très bien figurer sur un des derniers albums de Lynyrd Skynyrd.

Au final, la performance est là, les musiciens sont bons (mention spéciale sur le chant et les guitares) et certains titres n'ont (presque) rien à envier aux plus grands. Il manque cependant un petit quelque chose qui pourrait faire passer cet "United States Of Rock n Roll" au statut d'excellent album. Néanmoins, il reste un album à possèder si, comme moi, on aime le Rock 'n' Roll. Alors on écoute ce groupe sans modération. Parce qu'ils sont français et ça c'est Rock n Roll. Et aussi parce qu'il va falloir penser à l'avenir du Hard Rock quand tous nos papys préférés seront en maison de retraite.