KATAKLYSM
Plus d'infos sur KATAKLYSM
Death Metal (early), Melodic Death Metal (later)
Chroniques

Unconquered
Anibal BERITH
Journaliste

KATAKLYSM

«"Unconquered" pour "invaincu", ici, ce sera, avec un jeu de mot franglais douteux, "Unconquis"»

9 titres
Death Metal (early), Melodic Death Metal (later)
Durée: 38 mn
Sortie le 25/09/2020
1209 vues

Kataklysm, c'est près de 30 ans de death metal avec un line-up, on ne peut plus stable, mené par l'infatigable Maurizio Iacono qui fait appel à James Payne derrière les fûts, pour remplacer les six années de bons et loyaux services d'Olivier Beaudouin qui quitte l'aventure.
Ce 25 septembre 2020, les canadiens déploient leur 14ème méfait intitulé "Unconquered", via Nuclear Blast. Malgré l'expérience du combo et la production très moderne de cet opus, je suis navré de constater que le quartet ne m'a pas convaincu.

Pourtant, lorsque l'on découvre l'artwork du disque, avec la noirceur de ce démon à deux visages s'inscrivant sur un fond blanc inspirant la virginité, on s'attend à un matériel aux compositions solides et caverneuses. Hélas, mis à part les deux titres introductifs 'The Killshot' et 'Cut Me Down' aux attaques franches et aux riffs incisifs, menés tambour battant par un mid tempo très dynamique, le reste de l'album manque cruellement de relief.

La production trop moderne de la galette ôte le côté brute des compositions pour distiller une musique bien léchée, très lissée mais dénuée d'âme. Par moment, j'ai même eu l'impression d'écouter du Metalcore par le son vibrant dégagé par la rythmique !...
Les compositions ne m'ont pas semblé inspirées me rappelant tantôt At The Gates pour la mélodie, tantôt Fallujah par le côté cosmique, spatial de 'Underneath the Scars', par exemple, titre à partir duquel, la suite du disque est difficilement accrocheuse.

Effectivement, le reste de l'album propose une sorte de fresque épique peu convaincante par son manque d'énergie et de triomphalisme. C'est sur ce postulat que l'on glisse vers une fin mélancolique avec peu d'enthousiasme musical ('Icarus Falling', 'When it's Over') annonçant l'épilogue d'une histoire, à la base prometteuse, et dont l'écriture s'est perdue entre death metal, ambiance épique et composition moderne pour délivrer un matériel inégal.

"Unconquered" pour "invaincu", ici, ce sera, avec un jeu de mot franglais douteux, "Unconquis". Ca n'entache en rien aux qualités musicales du groupe et ses prestations scéniques solides, mais là, ça ne marche pas.

Setlist :
1. The Killshot
2. Cut Me Down
3. Underneath the Scars
4. Focused to Destroy You
5. The Way Back Home
6. Stitches
7. Defiant
8. Icarus Falling
9. When It's Over