TRIVIUM
Plus d'infos sur TRIVIUM
Metalcore, Thrash/Heavy Metal

What The Dead Men Say
Seb Gallagher
Journaliste

TRIVIUM

«Arme de destruction massive ou drogue dure “What The Dead Men Say”, le nouveau chef d’œuvre de Trivium qui vous rendra accros et ne vous laissera pas indemne tellement que c’est bon.»

10 titres
Metalcore, Thrash/Heavy Metal
Durée: 47 mn
Sortie le 24/04/2020
1970 vues
A chaque sortie d’album, la bande de Matt Heafy et Corey Beaulieu est plébiscitée par la presse entière. Quelque chose qui pourrait griser les Américains de Trivium, mais pas du tout. D’ailleurs, après huit albums, ils en redemandent encore avec la sortie d’un nouvel opus au doux nom de « What The Dead Men Say ». Après être revenus au meilleur de ce qu’ils peuvent proposer avec le précédent album « The Sin And The Sentence », nos américains reviennent trois ans après nous présenter leur neuvième et nouvelle galette estampillée Trivium.

On commence en douceur avec « IX » introduction du titre éponyme ravageur et puissant qui nous plonge dès les premières notes dans tout ce que l’on peut aimer chez nos ricains. Un savant mélange entre une grosse claque dans la face et un rouleau compresseur, voici la recette sans compromis du début de cet album.

D’ailleurs, par la suite, on se fait littéralement atomiser les oreilles, et ce n’est pas pour nous déplaire. « Catastrophist », ou encore le démoniaque «Amongst The Shadows », en sont la preuve vivante. Deux titres nous exposant toute l’étendue de leur talent, ne faisant aucun compromis sur la qualité des riffs et sur le son, nous sommes dès le quatrième titre conquis par ce nouvel opus.

Même la plus petite miette est bonne à entendre et c’est par ailleurs pour cela que nous enchainons les titres, passant de l’excellent « Bleed Into Me » au très bon « The Defiant » ou encore «Sickness Unto You», titres alliant puissance et douceur telle une main de fer dans un gant de velours.

A présent piégés dans la toile Trivium, vous ne pouvez plus, vous ne voulez plus vous échapper tellement vous y êtes bien. La magie du début d’album opère toujours et vous fait passer à cet instant plus qu’un bon moment à l’écoute des trois excellents derniers titres, à l’instar de « Scattering The Ashes », « Bending The Arc To Fear » et du petit dernier « The Ones We Leave Behind » qui conclut cet opus en apothéose.

Sulfureux mélange entre riffs bien cousus, chant plus que jamais au top, section rythmique inéluctablement solide, et un son puissant à arracher l’asphalte, voilà la recette pour un album réussi, et ça Trivium avec « What The Dead Men Say » l’a bel et bien compris et nous le montre de la meilleure des manières. Explosif par moment et d’une douceur légère à d’autres, tout est réuni pour qu’à chaque minute passée à l’écoute des dix titres, les fans, les adeptes du style, ou les amateurs de musique en général passent un moment exceptionnel.

Tracklist :

1 – IX
2 – What The Dead Men Say
3 – Castrastrophist
4 – Amongst The Shadows And The Stones
5 – Bleed Into Me
6 – The Defiant
7 – Sickness Unto You
8 – Scattering The Ashes
9 – Bending The Arc To Fear
10 – The Ones We Leave Behind