TRIBULATION
Plus d'infos sur TRIBULATION
Progressive Death/Black Metal

Where the Gloom Becomes Sound
Midonarm
Journaliste

TRIBULATION

«Tribulation nous offre un bijou ciselé qui est sans doute leur album le plus abouti à ce jour.»

10 titres
Progressive Death/Black Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 29/01/2021
1171 vues
Tribulation est un groupe suédois fondé en 2004. Après des débuts death, le groupe évolue vers un genre qu’il serait limitatif de qualifier simplement de gothique. Tribulation c’est un univers, une ambiance, un son à part amplement porté par la voix du chanteur. Il y a de l’horreur et du mythe, de la magie et de la noirceur, et beaucoup de mélodie dans leur musique.

Quand on regarde la pochette de « Where the Gloom Becomes Sound » (rien que le titre est déjà tout un programme !), on est frappé par la pureté de cette statue. Et les premières notes de l’album et sa longue introduction viennent confirmer ce que laissait pressentir cette Sibylle terriblement funèbre. Nous voici sous la lune, doucement entourés par des chauve souris qui s’ébattent entre les arbres décharnés et les marbres d’un vieux et beau cimetière. La rythmique est glacée puis la voix de Johannes s’élève sur un mid tempo et nous enveloppe de ce son si particulier et si reconnaissable qui est la marque de fabrique du groupe. Aucun doute, c’est du Tribulation, et cette impression d’être en terrain connu persistera tout au long du disque. Cet album est dans la droite ligne de ses deux prédécesseurs, « The Children of the Night » (2015) et « Down Below » (2018) mais pousse ici à l’extrême son esthétique gothiquo-romantique.

Les suédois expliquent que, pour ce cinquième opus, et tout en gardant vivaces leurs thèmes de prédilection tels que la mort et l’ésotérisme, ils ont plongé un peu plus profondément que précédemment dans le monde du mythe et de la magie, des traditions ésotériques occidentales et indiennes, … - la setlist est d’ailleurs émaillée de nombreuses références mythologiques. Il en découle un album d’une grande cohérence même si, très contrasté, il mêle habilement les ambiances, passant du quasi doom à des sonorités groovy, du black au hard rock, du refrain épique au piano délicat, du sombre au sublime, le tout soutenu par une mélodie aussi solide qu’omniprésente. Que c’est beau !

Cet opus magnifique, a la production parfaite, a été essentiellement composé deux ans durant par le guitariste Jonathan Hultén, qui a récemment annoncé qu’il quittait le combo. Il part en offrant à Tribulation ce bijou ciselé qui est sans doute leur album le plus abouti à ce jour.
Jonathan était un membre incontournable du groupe, tant par sa présence scénique si particulière que par son rôle majeur dans les compositions et il est sur que « l’après » sera un énorme challenge pour les suédois.

Tribulation – Where the Gloom Becomes Sound
01. In Remembrance (06:50)
02. Hour of the Wolf (04:31)
03. Leviathans (04:54)
04. Dirge of a Dying Soul (05:08)
05. Lethe (02:12)
06. Daughter of the Djinn (05:34)
07. Elementals (03:30)
08. Inanna (04:37)
09. Funeral Pyre (04:22)
10. The Wilderness (06:39)

Line-Up:
Johannes Andersson - vocals, bass
Adam Zaars - guitars
Jonathan Hultén - guitars
Oscar Leander - drums