SANGUISUGABOGG
Plus d'infos sur SANGUISUGABOGG
Death / Thrash Metal

Tortured Whole
Anibal BERITH
Journaliste

SANGUISUGABOGG

«Un premier disque que je qualifie d'ovni ! Une oeuvre à la fois marquante et décalée qui restera un modèle du genre. »

11 titres
Death / Thrash Metal
Durée: 33 mn
Sortie le 26/03/2021
913 vues

Sanguisugabogg ! Voilà un nom de groupe bien étrange et qui a la particularité de ne pas passer inaperçu tout comme leur première démo "Pornographic Seizures" qui leur a valu d'être signé chez Century Media pour le disque qui m'intéresse ici.
Ce groupe de death américain est tout jeune (2019) et déjà il semble incontournable avec son univers inspiré des films d'horreur et gore des années 80. Alors pourquoi un tel engouement avec cette musique underground frôlant le slamming brutal death qui généralement prête à sourire ?

Parce que le quartette composé de Cody Davidson à la batterie, Cameron Boggs à la guitare, Devin Swank au chant et Ced Davis à la basse, a su s'approprier le genre en proposant autre chose par son association au death underground tout en gardant les racines old school du style. J'explique !
Aujourd'hui, les "jeunes" groupes de slamming ont une culture hardcore et ça se ressent dans leur musique pour délivrer du slamcore (Vulvodynia, Ingested, Katalepsy...) alors qu'à l'origine, ce mouvement est issu du death metal que certains artistes ont voulu encore plus épais, plus gras, plus caverneux dérivant ainsi vers du slamdeath (Devourment, Disgorge, Amputated...). Sanguisugabogg se trouve juste à la croisée des chemins avec une influence davantage underground procurant, ainsi, une musique jusque là jamais entendu et clairement novatrice !

Avec plus d'une demi-heure et onze titres bien épais, le disque plonge l'auditeur dans l'univers des américains sans transition avec le dégoulinant 'Menstrual Envy' ! Tempo massif voire écrasant, sonorité de la caisse claire très organique avec une prise son des plus naturelles pour rejeter cet effet compressé que l'on peut entendre dans les productions modernes, on comprend rapidement que la balade ne va pas être un long fleuve tranquille ! Ca suinte l'horreur par tous les pores au travers de riffs sanguinolents surplombés du growl death caverneux et lugubre du frontman !
Avec les plans tronçonnés omniprésents et incontournables de ce genre musical si particulier, s'associe le groove issu du death old school (Obituary, Memoriam...), et c'est justement cette combinaison qui rend la musique du quartette attirante au départ puis attachante au fil des écoutes car elle est bondée de subtilités rendant l'oeuvre très variée.

Impossible de rester tranquille à l'écoute de la tracklist tant la plupart des morceaux sont entrainants et poussent à headbanguer et à pogoter lorsque les rassemblements seront autorisés (crise covid oblige...). Il suffit de pousser le son sur la pièce maîtresse de la galette 'Dead As Shit' pour comprendre l'effet que procure une telle chanson !
Au delà d'une musique novatrice au style bien ciblé, le disque délivre quelques pépites comme 'Urinary Ichor' et ses influences Sludge/Doom ou 'Gored in the Chest' dissonant à souhait sans compter les deux interludes totalement décalés 'Pornographic' et 'Interlube' exprimant musicalement la culture Sci-Fi des 80s des membres ainsi que leur passion pour les jeux d'arcade de la même époque.

En définitive, plus j'écoute ce disque et plus je me dis qu'il aurait pu trouver sa place à la fin des 80s lors de la pleine effervescence du Death Metal US sans pour autant nier qu'il s'adapte complètement à l'univers moderne de cette musique. Pour faire simple, "Tortured Whole" est inqualifiable et c'est tant mieux car étiqueter les genres n'est pas une nécessité et surtout c'est un ovni car il n'a pas son pareil. Century Media a bien misé en donnant leur chance aux américains qui ont su la saisir en proposant une oeuvre à la fois marquante et décalée et qui restera un modèle du genre.

Tracklist :
1. Menstrual Envy
2. Gored in the Chest
3. Dragged by a Truck
4. Pornographic
5. Dead as Shit
6. Tortured Whole
7. Interlube
8. Dick Filet
9. Urinary Ichor
10. Posthumous Compersion
11. Felching Filth