SUN OF THE SLEEPLESS
Plus d'infos sur SUN OF THE SLEEPLESS
Black Metal/Ambient

To the Elements
Herger
Journaliste

SUN OF THE SLEEPLESS

«Le maître à penser d'Empyrium et de The Vision Black sort son album le plus agressif et mystique à la fois. Pour les fans de Black Old School et d'ambiance ''forestière !»

7 titres
Black Metal/Ambient
Sortie le 21/07/2017
8600 vues
Le One Man Band allemand sort enfin son album appelé ''To The Elements'' sur le très bon label germanique Prophecy Productions. Le musicien qui se se cache derrière ce nom est connu pour être le leader de deux très bons groupes: le combo dark folk Empyrium et son projet dark gothique The Vision Black. Cet homme s'appelle Ulf Theodor Schwadorf.

Il faut savoir que ce projet à vingt ans d'existence et qu''il a sorti démo et split cd dans la période 1998-2004 avant de mettre le projet entre parenthèses pour dix ans. Il a fallu attendre 2014 pour que Sun Of The Sleepess refasse surface pour notre plus grand plaisir car Ulf nous a élaboré 7 titres de black ambiant mystique et sombre.

Ce que nous propose Ulf est une musique ancrée en partie dans le Black Métal des débuts plus particulièrement celui des années 90'. Période où justement il a commencé à composer pour ce projet. On peut penser aux norvégiens d'Emperor ou même pour les passages les plus ''raw'' au maître du genre Darkthrone. Les parties de guitares rappellent cette période avec ce riffing typique comme on peut l'entendre sur ''The Motion''. Mais Ulf n'oublie pas les mélodies qu'il distille tout au long de l'opus. On trouve même des instants presque ''heavy '' comme sur le dernier titre ''Phoenix Rise'' .

Mais ce qui fait l'originalité des compositions de ce projet, c 'est l'ajout de parties atmosphériques dans la veine de ce qu'il a produit avec Empyrium par le passé. On peut entendre des passages acoustiques du plus bel effet comme il a su toujours le faire dans ses différents groupes. On retrouve cela sur ''The Owl'' où ces passages acoustiques que l'on entend en introduction et dans le corps du morceaux sont vraiment de toute beauté.

Cette atmosphère se déploie sur l'interlude ''Forest Crown'' qui sonne comme du très bon Agaloch. Tout cela crée une ambiance feutrée presque ''boisée'' où nous avons l'impression de nous retrouver au fin fond d'une forêt. Les parties de claviers viennent donner aux lignes de grattes un côté plus sombre voir mystique tel que sur ''The Realm of The Bark'' .

La maitrise de sa voix est parfaite entre des chants typiquement ''Black Metal'' maléfiques et haineux qui me rappellent Varg Vikernes sur ''Filosofem''. En voix claire, elle peut se faire solennelle comme sur le morceau ''The Burden'' qui nous sert d'introduction possédant une ambiance quasi religieuse. Sur ''The Owl'' , il utilise le chuchotement en intro. Et puis une de ses marques de fabrique, c'est sa maîtrise des choeurs qui amènent vraiment un plus aux morceaux comme sur ''''Where In My Childhood Lived A Witch''

Le maître à penser d'Empyrium et The Vision Black sort son album le plus agressif et mystique à la fois. Pour les fans de Black Old School et d'ambiances ''forestières''.