ETERNITY
Plus d'infos sur ETERNITY
Black Metal

To Become The Great Beast
Herger
Journaliste

ETERNITY

«Du Black Metal haineux restant dans la tradition du Black Metal de la seconde vague Scandinave.»

10 titres
Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 13/09/2019
1469 vues
SOULSELLER RECORDS
Le combo Eternity sort son dernier album en date ''To Become The Great Beast''. Fondé en Norvège au cours de l'année 2003 par Evighet comme un projet solo, il sort un album en 2006 ''Bringer of the Fall''. Il faut attendre 2019 pour qu'il sorte ce deuxième opus.

Pour l'occasion, il fait appel à des musiciens réputés de la scène Norvégienne comme Blasphemer (Vltimas, Aura Noir, ex-Mayhem) à la basse, Brynjard Tristan (ex-Dimmu Borgir, ex-Old Man's Child) au chant et des membres de Nocturnal Breed ou de Den Saakaldte.

Ne vous attendez pas à un album très original, car vous allez être déçu. Les compositions du groupe norvégien sont loin des Arcaturus ou Emperor.

Avec ce nouvel opus, on reste dans la lignée du True Black Metal norvégien des grands que sont Darkthrone ou Gorgoroth. L'écoute du titre ''Bringer of the Fall'' rappellera les grandes heures du True Black Norvégien.

Nous avons droit à une musique extrême où les riffs de guitares sont balancés sur un rythme soutenu dans la majorité des cas. Ils sont mêlés à un chant cru et haineux typique du style. Nous vous proposons pour cela le morceau ''Sun of Hate'' qui est un bon condensé de ce que le groupe peut écrire .

Quant à la rythmique, elle est solide et concise et on peut entendre des Blast destructeurs tels que sur le morceau ''In Subspecies Aeterna ''.

Les membres d'Eternity ne font pas que dans le déluge sonore car on peut trouver par moment des passages où les guitares sont plus lentes voire mélodiques, notamment sur ''Empire''. Le groupe a toujours à l'idée de faire ressortir la violence à chaque instant. ''To Become The Great Beast '' en est l'illustration.

C'est cru, sans fioriture, cet album nous propose malgré tout quelque chose de construit, sans volonté d'être complexe comme pouvaient le faire les groupes cités plus haut qui recherchaient l'ambiance par l'efficacité. Avec des musiciens comme Brynjard Tristan ou Blasphemer , il ne fallait pas s'attendre à un album de Black Mélodique.

Du Black Metal haineux restant dans la tradition du Black Metal de la seconde vague Scandinave.