XANDRIA
Plus d'infos sur XANDRIA
Symphonic Metal

Theater Of Dimensions
The Effigy
Journaliste (Belgique)

XANDRIA

«Xandria nous offre son meilleur album, magique et magnifique !»

13 titres
Symphonic Metal
Durée: 75 mn
Sortie le 27/01/2017
9864 vues
Nos allemands roi du metal symphonique sont de retour avec un septième album de toute beauté. Xandria, bien que formé en 1994 devra attendre 2002 avant d'être enfin signé et de pouvoir publier son premier album « Kill The Sun » en 2003 chez Drakkar Records. Le groupe qui avait déjà commencé à se faire connaître avec la diffusion de titres sur l'internet monte d'un cran en entrant dans le top 100 allemand.

Tout du long de son parcours, Xandria subira des modifications de line-up, le plus marquant pour les fans étant le départ de la chanteuse Lisa Middelhauve. Un poste qu'il n'était pas évident de reprendre au vu des talents de la dame et de l'affection que lui portait le public. Le quatrième album sort avec Kerstin Bishof au chant mais celle-ci quitte le groupe assez rapidement et Lisa reviendra pour dépanner ses anciens compères lors de la tournée.

Fin 2010 Manuella Kraller devient chanteuse officielle mais quittera le groupe 3 ans plus tard. La stabilité manquante au poste de vocaliste commencera de plus en plus à inquiéter les fans mais Xandria s'empresse d'annoncer l'arrivée de Diane Van Giersbergen, ex-membre d'Ex-Libris. Et c'est avec un line-up qui a retrouvé sa puissance et sa cohésion que sort le sixième album  « Sacrificium » permettant au groupe de remonter sur les plus hautes marches du podium. Dès la fin de la tournée celui-ci publie d'ailleurs un e.p. qui enfonce le clou pour bien démontrer sa solidité actuelle.

S'ensuit de nouveau une tournée et un retour en studio pour l'enregistrement de « Theater Of Dimensions ». Ce nouvel album se devait de faire au moins aussi bien que le précédent sinon mieux. Et de ce côté là, aucune inquiétude à craindre, ce nouvel opus surpasse tout ce que Xandria a pu produire. C'est album est tout ce que le groupe représente avec la notion de « + ». Plus symphonique, plus lyric, plus metal, plus mélodique... Bref, tout les aspects du groupe sont renforcés pour donner un album plus varié et totalement cohérent.

Si après toutes les péripéties au poste de vocaliste certains avaient encore des craintes, ils peuvent se rassurer car Diane est Xandria tant elle y met tout son coeur.
Loin de nous d'enlever le bébé à Marco Heubaum mais quel plaisir d'avoir une chanteuse impliquée à la juste valeur du groupe. La production est monstrueuse, les choeurs et l'orchestre sont puissant sans jamais surpasser la base métallique. Les compositions et arrangements sont calibrés au millimètre près. Un bon travail de studio.

Diane fait merveille dès « Where The Heart Is Home », un titre sur lequel Gerit Lamm se fait plaisir avec sa batterie grâce à de nombreuses astuces et variations. Il faut dire que le bonhomme a abattu un bien bon boulot sur tout l'album, comme tout les membres d'ailleurs. L'influence celtique débarque sur le très speed « Death To The Holy ». Marco, Philip et Steven possède la main droite bien précise nécessaire à l'exécution d'un tel titre. Les choeurs sont fermes et prenants, nous sommes conquis.

« Forsaken Love » possède toutes les qualités d'un hit single. Mélodie catchy et enjouée, un arrangement orchestral efficace et entraînant. Suit un « Call Of Destiny » totalement déchaîné et rempli de maîtrise. Un solo de guitare à couper le souffle, une mélodie entêtante à laquelle les choeurs renforce la puissance pourtant déjà bien dégagée par Diane.

« We Are Murderers (We All) » au refrain martelé avec l'aide de Björn Strid de Soilwork est un trajet speed mélodique transpercé d'un break cinématique à souhait pour se terminer de la façon la plus inquiétante qu'il soit. C'est de cette fin mouvementée que nous abordons pour le titre suivant une délicate ballade où le piano et la voix de Diane joue sur la mélodie alors que le reste du groupe et de l'orchestre intensifie la dramaturgie avec puissance et accroche. Ce « Dark Night Of The Soul » est tout simplement magnifique. Si il est facile de tomber amoureux du sourire de Diane, avec ce titre il est tout aussi facile de tomber amoureux de sa voix.

Nous abordons le milieu de cet album par une entrée plus inquiétante sur « When The Walls Came Down ». Le titre se veut pourtant plutôt enjoué jusqu'au break où l'impression de vivre une histoire plus sombre reviendra sur le devant de la scène.
« Ship Of Doom » plonge sans honte dans la comptine métallique pour un résultat bluffant. Les essais de comptines dans le metal sont loin d'être toujours une réussite mais Xandria distillant avec dosage et repartant dans le grand symphonique en ressort avec un des meilleurs titres de l'album.

« Cèili » ressort les instrumentations celtiques avec de très belles mélodies qui ne nous font pas regretter l'absence de Diane. Cet instrumental est un bien bel interlude avant d'attaquer « Song For Sorrow And Woe ». Encore une très bonne chanson où le groupe n'hésitera pas à casser une ambiance enjouée pour accentuer l'histoire et reprendre de plus belle sur le refrain sans paroles que nous fredonnerons encore longtemps dans nos têtes.

« Burn Me » où Diane échange les vocaux avec un guest que nous vous laisserons découvrir mais comme indice dévoilons que ce titre possède des clins d'oeil du moyen -orient. « Queen Of Hearts Reborn » est encore un titre exemplaire dans le mélange de l'orchestre avec le metal du groupe et Diane est totalement convaincante en conteuse d'histoire. Le titre éponyme de 15 minutes se veut être une magnifique pièce théâtrale. Serait-ce cela que l'on nomme « quart d'heure de gloire » ? Une réussite où l'on ne voit nullement le temps passer malgré la longueur du morceau.

Xandria revient en force avec le plus bel album de sa carrière. Le groupe déjà très qualitatif à la base grandi encore et nous offre le meilleur en 75 minutes qui passent rapidement tant nous sommes imprégnés dans les titres qui défilent à nos oreilles. Une réussite totale qui confirme à quel point l'embauche de Diane est ce qui pouvait arriver de mieux pour que Xandria monte sur la dernière marche du podium.