Gateways
Herger
Journaliste

THE VINTAGE CARAVAN

«L'album de la maturité pour ces jeunes musiciens qui réussissent la combinaison parfaite entrée classicisme rock et modernité.»

10 titres
Sortie le 31/08/2018
4087 vues
Les jeunes Islandais de The Vintage Caravan reviennent avec leur quatrième opus ''Gateways'' qui sortira chez Nuclear Blast en cette fin de mois d'août.
Le groupe est très jeune, pas plus de 24 ans mais ils ont déjà une carrière plutôt longue avec une formation en 2006 et un premier album éponyme qui est sorti en 2009. Et puis comme les plus grands de l'Age d'Or du Rock, ils se sont formés en Power Trio.
Les islandais font partie de cette scène revival rock et en est l'un des leaders.
Nous allons voir si cet album prolonge la qualité de ses prédécesseurs.

Oui car les productions antérieures ont été très biens perçues par la critique et la fan base dans ce style aux influences classiques et haut de gamme.
On reste bien sûr ancré dans une musique fortement influencée par ce que l'on jouait lors des années 70 et à la fin des années 60 avec des guitares inspirées, l'utilisation des orgues (Hammond qui donnent une touche psyché...) comme on l'entend sur l'épique ''Farewell'' ou encore dans ''Reset'' où l'on peut écouter, en fin de composition, un passage prog, court mais intense .

Les noms de groupes tels que Led Zep, Cream ou Hendrix viennent tout de suite à l'esprit avec ces riffs de guitares inspirés et accrocheurs. On peut prendre l'exemple de ''The Way'' où ça groove un max grâce à d'excellentes lignes de guitares ou encore ''All The Time'' où l'ombre du Dirigeable plane de belle manière.
'N'oublions pas l'excellent ''Hidden Streams'' basé encore sur de sacrés bons riffs et où l'on peut entendre un break de clavier futuriste qui me rappelle ce que font les Suédois d'Horisont.
Par contre, je fais un cas différent du morceau ''Nebula'' car il est un peu à part. Écrit dans un registre plus moderne proche du post rock et l'utilisation d'effet sur la voix qui se rapproche de ce que faisait Black Sabbath sur ''Planet Caravan''.

Et que dire des soli de Oskar qui sont excellents en sachant qu'il est tout jeune comme on peut l'entendre sur ''Set Your Sights'' single du groupe et un des meilleurs morceaux de ce ''Gateways''. C'est un digne héritier des Page et Hendrix comme l'est aussi notre Dorian Sorriaux national, guitariste de Blues Pills. On trouve sur certains de ses soli un petit côté ''impro'' qui démontre tout son talent, comme c'est le cas sur l'excellent titre instrumental ''On the Run''.

Bien que les morceaux soient fortement vintages, on y trouve quand même pas mal de modernité notamment sur ''Nebula'' et surtout au niveau de la production.
Et oui mention spéciale à la production faite dans les Studios Sundlaugin, antre de leurs compatriotes de Sigur Ros, pleine de modernité et de puissance.
Et puis pour une fois la cover n'est pas ratée et vraiment de qualité.

Le trio est excellent : la voix de Oskar est maîtrisée et devient de plus en plus mature avec le temps, la rythmique est au diapason et on peut entendre grâce à l'excellente production la qualité de la basse notamment sur un titre comme ''Tune Out'' à l'ambiance bluesy.

L'album de la maturité pour ces jeunes musiciens qui réussissent la combinaison parfaite entrée classicisme Rock et modernité.