The Story Is...
Fred H
Journaliste

SKINNY LISTER

«« The Story Is… » combine sujets profonds et petites scènes de vie du quotidien avec beaucoup de légèreté, d'énergie, d'humour et de plaisir communicatif. Rafraîchissant.»

14 titres
Folk
Durée: 44' mn
Sortie le 01/03/2019
236 vues
Un peu moins de trois piges depuis leur « The Devil, The Heart And The Fight », Skinny Lister est de retour. Après pas mal de shows au Royaume-Uni et dans les contrées de l'oncle Sam, une tournée avec Dropkick Murphy et quelques festoches ici et là, les anglais livrent leur quatrième effort.

A travers ce bien-nommé « The Story Is… », le combo nous narre plusieurs petites histoires, fictives ou non, personnelles ou non, qui forment un tout assez cohérent. Les britanniques s'interrogent sur l'attitude quasi-obsessionnelle des américains envers la possession d'armes à feu ('Second Amendment'). Pourquoi est-ce aussi facile de se procurer un flingue dans ce pays où la Constitution reconnaît le droit à tout citoyen de porter des pétards.? La réponse à cette épineuse question n'est pas simple tant cela est profondément enraciné dans la société Étasunienne. La joyeuse bande traite ce sujet sensible avec un punk folk énergique, quelques touches de reggae et une mélodie addictive. La formation rapporte aussi avec ironie la fausse alerte (car il s'agissait d'une erreur d'interprétation d'un employé) diffusée sur tous les téléphones de l'île d'Hawaï et dans les médias qui avait créé un vent de panique début 2018 ('38 Minutes'). Vous vous imaginez recevoir un truc du genre ?... « Menace de missile balistique. Mettez-vous immédiatement à l'abri. Ce n'est pas un exercice ». Pas loin de trois quart d'heure donc avant que tombe un démenti libérateur. Le groupe invite son auditoire à réfléchir sur ce que l'on pourrait décider de faire durant ce laps de temps si on était placé dans une situation similaire. Là encore, c'est enlevé, fun, frais.

Nos lascars se font également plus légers. On a le droit aux déboires d'un gars qui tombe en panne parce qu'il a mis du sans plomb dans sa bagnole qui carbure au diesel (le tordant 'Diesel Vehicle') ou le grand moment de solitude d'un quidam persuadé qu'un feu s'est allumé dans l'appartement situé au-dessous de chez lui (le dansant 'Artist Arsonist'). L'humeur est enjouée (Le festif 'Rattle & Roar' et ses violons) avec des sonorités qui renvoient aux précédentes oeuvres dans une ambiance folk traditionnel à l'irlandaise. Lorna Thomas et Dan Heptinstall se partagent le micro. La lady s'amuse comme une folle à interpréter des compos dans le pur esprit pop-punk (l'enthousiasmant 'My Life, My Architecture' et ses «Hey-Hey-Hey», l'accrocheur 'My Distraction', 'The Shining' aux accents de The Eurythmics). De son coté, le garçon se le joue un peu Elvis Costello ('Alister McAllister' et ses « oh-oh-oh-oh-oh » entraînants) ou rappelle son compatriote-militant Billy Bragg ('Cause For Chorus').

Pour contre balancer leurs compositions enflammées, les londoniens proposent des pistes plus calmes (la mélancolique chanson éponyme, la ballade 'Sometimes So It Goes'). C'est mélodique, décalé, plaisant. Le duo de vocalistes se retrouve pour un échange tranquille (l'hypnotique 'Stop & Breathe'). Ce morceau laisse une grande place à la guitare acoustique, au piano, à de l'accordéon, et aux deux protagonistes aux chants. Le propos est optimiste et encourage à parfois marquer une pause et à ne pas se laisser abattre. Pour clôturer sa galette, nos sympathiques britishs puisent dans leur propre histoire pour un drolatique final bardé de clins d'oeil et de références à leur répertoire passé (l'excellent 'Any Resemblance To Actual Persons, Living Or Dead, Is Purely Coincidental' = trad. : Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite). Les petits taquins font même remarquer que « Personne n'a été blessé lors de l'écriture de ce titre ». Hilarant.

Ne souhaitant visiblement s'enfermer dans un quelconque « carcan » musical, Skinny Lister fait évoluer son folk-punk-rock des débuts en prenant le parti de mélanger de nouvelles et diverses influences. « The Story Is… » combine sujets profonds et petites scènes de vie du quotidien avec beaucoup de légèreté, d'énergie, d'humour et de plaisir communicatif. Rafraîchissant.