The physical world
United Rock Nations

DEATH FROM ABOVE 1979

11 titres
Punk New Wave Post-Grunge
Sortie le 08/09/2014
3326 vues
Des artistes barrés, on en connait plein ! Cependant, avec Jesse F. Keeler (basse/synthé) et Sebastien Grainger (chant/batterie) on a atteint un niveau de qualité. A leur actif, un premier album sorti en 2004 (« You're a woman, I'm a machine »), une séparation en 2006 pour des affaires « mêlant alcool, une fille et une collection de jouets pervers », une reformation en 2011 et une présentation du groupe bien particulière: « C'est au siècle dernier, lorsque Jesse F. Keeler jouait du punk rock dans des squats en Europe et que Sébastien Grainger prenait des acides à Montréal en regardant son ami Evan s'habiller en femme sur In Rock de Deep Purple et Jesus Christ Superstar, Original Cast Recording d'Andrew Lloyd Webber, que Death From Above 1979 a émis ses premiers balbutiements. Après des nuits et des nuit passées à rouler dans les environs de la ville en écoutant Robert Johnson et Mobb Deep, les Rolling Stones et Daft Punk - tout sauf du « heavy », ils se retrouvent bientôt derrière leurs instruments, à jouer tous les deux haut et fort parce que ça fait du bien. Les répétitions sont ponctuées de conversations absurdes et de galères post-adolescentes. A l'époque, un plan « bière gratuite » consistait à déambuler dans un bar en finissant les bouteilles de bière des autres ».

Ceci étant dit, nous n'avons toujours pas abordé l'essentiel qui nous amène ici, c'est à dire la musique. « The Physical World » est donc l'album de la reformation, le premier depuis 10 ans. D'une durée de 36 mn pour 11 titres autant vous dire que la tradition punk est bien présente avec en prime des guitares très fuzzy dans le pur esprit post-grunge.
Alors certes, la production est sale - volontairement - et beaucoup de titres contiennent des rythmes et des riffs déstructurés. Pour autant, on se surprend à rentrer dans l'univers improbable de ce duo. Tout commence avec « Cheap Talk »: une basse à la Jean-Jacques Burnel (The Stranglers), une rythmique New Wave et un refrain à la Foo Fighters. Les styles se mélangent. Nous perdons nos repères en même temps que nous sommes séduits.
Nous restons dans l'univers Punk Rock / New Wave avec deux titres rapides « Right On, Frankenstein ! » et « Crystal Ball » (ce dernier avec un clavier de fond sur le refrain qui finit par donner une connotation très New Wave).
L'esprit fuzzy des guitares post-grunge est présent dans des titres comme « Virgins », « Always On » ou « Government Trash » .
Deux titres attirent notre attention: en premier lieu, bien sûr, le single « Trainwreck 1979 » et son refrain méga-commercial mais surtout la ballade « White is Red », intense, en mid-tempo, avec un chant en détresse. Absolument sublime.
Death From Above 1979 nous offre avec « The Physical World » un album barré, intense, à la fois Punk, Post-Grunge et New Wave. Une mosaïque sonore conçu dans un univers sombre.
DEATH FROM ABOVE 1979
Plus d'infos sur DEATH FROM ABOVE 1979
Punk New Wave Post-Grunge