EGONAUT
Plus d'infos sur EGONAUT
Heavy Metal/Hard Rock

The Omega
Herger
Journaliste

EGONAUT

«Le meilleur album d'Egonaut. Bien que fidèle au Doom Rock classique des précédents albums, la présence d'Emil Kryk fait toute la différence !»

10 titres
Heavy Metal/Hard Rock
Durée: 50 mn
Sortie le 03/11/2017
3854 vues
Egonaut, groupe suédois fondé en 2006, revient après deux ans d'absence. Avec trois albums au compteur (''Electric'', ''Mount Egonaut'' et ''Deluminati'', respectivement sortis en 2011, 2013 et 2016), la formation décide de prendre un peu de recul et change de chanteur en 2016. Le guitariste Frederik Jordanius préférant se cantonner à son instrument, c'est Emil Kryk qui se glisse derrière le micro.
Et il est clair qu'avec ''The Omega'', leur nouvel opus, le groupe veut aller plus loin.

Ceux qui connaissent et apprécient les albums précédents d'Egonaut ne seront pas dépaysés. La recette du quintet reste la même : riffs lourds, sombres, associés à un Rock'n'Roll/Stoner des années 70 grâce à l'utilisation d'orgue (''Alienati'').
On a donc affaire à un Doom/Rock aux accents occultes (''Awakenings'' et ''Revelations'' en sont deux bons exemples), qui n'est pas sans rappeler le groupe suédois des années 90 Lake Of Tears ou encore, plus récemment, Ghost.

Le sombre titre ''Initium'' ouvre ce nouvel album et est à mes yeux le plus abouti, avec des lignes de guitare de qualité et un mélange de voix claire et de growls.
''Offerings'' est un titre intéressant, agrémenté de changements de tempo inspirés, tandis que ''The Plege'' et ''Deathsworn'' sont les compositions les plus agressives de cette production.

La grande différence de cette galette réside donc dans l'arrivée au poste de chanteur d'Emil Kryk. Sa voix est très bonne, avec un côté grandiloquent, dans la lignée d'un Messiah Marcolin, tout en apportant également un côté sombre et ténébreux, comme par exemple sur ''Initium''.

Bien que fidèle au Doom Rock classique des précédents albums, la présence d'Emil Kryk fait toute la différence et Egonaut nous sort ici un de ses meilleur album.