The Living Dead
The Effigy
Journaliste (Belgique)

GRAVE DIGGER

«Un pur GRAVE DIGGER avec son speed-metal classique et classieux ! De quoi combler le fan traditionnel !»

11 titres
Speed Metal (early), Heavy/Power Metal (later)
Durée: 46 mn
Sortie le 14/09/2018
355 vues
La carrière de Grave Digger est admirable de par sa longueur mais malheureusement pour le groupe, pas par un succès constant. Depuis 38 ans, ce n'est pas moins de vingt membres qui ont participé à la formation. Le groupe avait changé son nom le temps de l'incartade Digger qui précipita sa dislocation en 1987. Si le retour dans les années 90' ne fût pas simple, les fans peuvent se rassurer d'une belle constance depuis l'an 2000. Grave Digger est devenu un classique du Heavy Metal traditionnel. Le groupe ne révolutionne rien et c'est bien en cela que les critiques sont divisés. Mais pour le fan, il bon que les fondamentaux musicaux restent présent à chaque sortie d'album.

Cet album ne dérogera à la règle que sur un seul et unique titre qui avait d'ailleurs été dévoilé avant sa sortie, le particulier duo avec Russkaja « Zombie Dance ». Ce titre avait bousculé les fans qui n'ont pas compris qu'il ne s'agissait que de fête et d'humour. Il faut dire que présenter son nouvel album par ce titre était assez osé !
L'entrée dans l'album se veut beaucoup plus typée, un titre comme « Fear Of The Living Dead » alterne le speed et le mid tempo. Les choeurs sont de la partie pour donner le coté martial et guerrier qui va si bien au groupe. Cette recette s'applique à plusieurs morceaux comme le très bon « When Death Passes By » ou le très chantant « The Power Of Metal » qui a tout de l'hymne que tout métalleux se doit de chanter.

Nous avons droit également à quelques clins d'oeil comme sur « Insane Pain » et sa montée tirée du célèbre Hey Joe de Jimmy Hendrix ou encore le couplet de « Blade Of Immortal » qui tout en puisant dans un riff à la Rammstein nous colle en plus le sifflement quasi identique employé par ces derniers sur leur hit Engel. N'omettons pas de parler du thème de Gary Moore sur Over The Hills qui se retrouve ici dans le solo du très bon « Shadow Of The Warrior ». Ne passons pas non plus à côté de titres comme « Hymn Of The Damned » qui se reprendra en choeur assez facilement par un public converti à la cause.

D' autres titres comme « What War Left Behind » ou le bonus « Glory Or Grave » restent dans la veine classique la plus traditionnelle du groupe alors qu'un petit dépaysement nommé « Fist In Your Face » donne un rappel du rock à la Motorhead qui n'est pas pour nous déplaire.

Ce nouvel album de Grave Digger va à l'essentiel, moins épique que certains albums récents, il regroupe dans l'ensemble de très bons titres du groupe. Pas de fioritures inutiles, nous avons face à nous la représentation du metal teuton tel qu'elle a toujours été quand elle se marque dans la tradition. Oui le groupe a déjà fait mieux, mais garder cette qualité de standard est plus que bienvenu avec une aussi longue carrière. Le fan ne peut qu'aimer et c'est en cela que la relation groupe-fan restera toujours d'une fidélité à toute épreuve.
GRAVE DIGGER
Plus d'infos sur GRAVE DIGGER
Speed Metal (early), Heavy/Power Metal (later)
Chroniques