The Last Day on Earth
Enora
Journaliste

HAUNTED BY SILHOUETTES

« « The Last Day on Earth » est résolument un travail d'équipe porté par le talent des musiciens qui témoignent de la maturité gagnée depuis leur précédent et tout aussi brillant album»

13 titres
Melodic Death Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 06/09/2019
366 vues
ROB MULES RECORDS

Remarqué pour son audace et son honnêteté, Haunted By Silhouettes est un groupe de Melodic Death Metal qui compte déjà deux EPs, « The Final Mind Plague » (2014) et « Wrath of Kharon » (2017), et un album, « Shortcuts to Dead Ends » (2018), à son actif. Formé en 2013 à Trondheim, en Norvège, le groupe vient aujourd'hui challenger la réputation qu'il s'est forgé avec un premier opus saisissant avec « The Last Day on Earth » !

En ouverture, avec le morceau éponyme, on retrouve les claviers du groupe, bientôt rejoint par les guitares de Stian Hoel Fossen et Per Kristian Grimsland qui donnent immédiatement le ton d'un album Melodic Death Metal porté par un groove certain, tendance qui ne fait pas de mal au genre qui peut ainsi se renouveler à travers de jeunes groupes nordiques. Le frontman, Mathias Jamtli Rye, que nous avons eu l'occasion d'observer en pleine action lors d'un concert de Haunted By Silhouettes à Bergen, en Norvège, assure pleinement son rôle avec une conviction et un engagement sans limite sur ‘Pyroclast' alors que le duo rythmique basse-batterie offre une composition infernale et étourdissante multipliant les breaks. Arrive ensuite ‘Deadlock', dévoilé avec un clip dès le 20 juin de cette année et qui laissait présager un bel opus plus nuancé que le précédent et empruntant au Metalcore avec des passages en voix claire qu'il convient de saluer.

Après cette échappée musicale, c'est un virage radical que prend la formation de Trondheim avec ‘Death of Janus', ses guitares suraiguës et son atmosphère tout d'abord démoniaque, puis entraînante mais toujours lourde, sombre et oppressante. Les musiciens témoignent de la maturité qu'ils ont gagné en s'aventurant sur des terrains plus risqués que ce qu'ils faisaient jusque là, conservant la fraîcheur novatrice qui avait attiré notre attention sur leur carrière. Volontairement plus audacieux, ‘Mountain of Skulls' peut sembler souffrir de quelques faiblesses, peut être davantage parce qu'il tranche avec le reste que par sa qualité intrinsèque. Si c'est tout d'abord une rythmique imparable assurée par la basse d'Ola Nilsen Kjøren qui fait le succès de ‘Stitches', un titre presque Groove Metal, il ne faut pas négliger l'effet collectif que permettent les choeurs et qui a pour effet d'entraîner l'auditeur dans l'univers du groupe et de lui donner envie d'agiter la tête. ‘Jakta' est le dernier single en date que Haunted By Silhouettes a mis en ligne, et vous pouvez le découvrir un peu plus bas.

‘Post-Mortem Portraits' est un morceau dont on se délecte tant sa qualité en fait un indispensable ! Haunted By Silhouettes a pensé à tout sur cette chanson tantôt mélodique, tantôt puissante, et toujours sensible et fougueuse ; quel bel exemple de ce que la scène norvégienne a à offrir ! Une voix féminine fait son apparition sur la fin de ‘Undertown' mais, étrangement, elle semble plutôt superflue, d'autant plus que les contrastes d'ambiance au sein du morceau se suffisaient à eux-mêmes. Sur ‘The Well', le groupe revient en quelques sortes à ses origines avec un titre pesant et lancinant, révélant une profondeur que ceux qui se focalisent sur l'aspect efficace de leurs morceaux empruntant au Metalcore/Deathcore pourraient, à tort, négliger. Le groupe nous propose ensuite un tour de manège hanté avec ‘Horns', un titre original dans son écriture et qui donne à voir les talents de Håvard Bustad derrière sa batterie, sans oublier la guitare lead qui en profite pour briller. Plus mesuré, ‘Ghost Heart' met en lumière une énergie plus solaire que le groupe porte en lui et qui ne se révèle que par contraste avec leur noirceur musicale, qui se devine comme en ombre chinoise sur la conclusion, ‘Before the Last Pyre Ends'.

Plus qu'un album, « The Last Day on Earth » est résolument un travail d'équipe, proposant une solidarité et un engagement que bien des groupes devraient envier à Haunted By Silhouettes, au-delà du talent de ses musiciens qui nous avait déjà saisi avec « Shortcuts to Dead Ends » (2018). Le groupe témoigne de la maturité gagnée, lui permettant de s'aventurer hors des sentiers classiques du genre dans lequel il évolue pour emprunter à une multitude d'univers des éléments qu'il fait sien avant d'en enrichir ses compositions.


HAUNTED BY SILHOUETTES
Plus d'infos sur HAUNTED BY SILHOUETTES
Melodic Death Metal