UNLEASHED
Plus d'infos sur UNLEASHED
Death Metal

The Hunt For White Christ
Enora
Journaliste

UNLEASHED

«« The Hunt For White Christ », les racines old school du Death ont encore de beaux jours devant elles, surtout si d'autres groupes s'appliquent, comme Unleashed, à les mettre en valeur dans toute leur simplicité et leur efficacité»

11 titres
Death Metal
Durée: 41 mn
Sortie le 26/10/2018
3031 vues

Unleashed fait parti des groupes très bien établis de la scène Death suédoise. Formé en 1989, le quatuor (qui compte toujours deux de ses membres fondateurs) repart en guerre, cette fois-ci pour défendre leur treizième album : « The Hunt For White Christ » !

‘Lead Us Into War' a tous les attributs pour être un excellent morceau d'ouverture grâce à une ligne de batterie énergique et des riffs de guitares effrénés mais qui restent mélodiques, le tout mené par un frontman guerrier et qui emporte les auditeurs grâce à un refrain efficace et fait pour être hurlé en choeur par une foule ! Plus calme et mystérieux, ‘You Will Fall' se place dans un esprit résolument Death Metal, et les guitares de Tomas Olsson et Fredrik Folkare continue de faire des merveilles, tantôt s'élevant vers des sphères de virtuosité délicates, tantôt martelant une rythmique assassine. Plus la chanson avance, plus une tension sourde se fait ressentir. On renoue avec quelque chose de plus old school et groove grâce à la très bonne ‘Stand Your Ground' qui met en avant une ligne de basse entraînante qui tient tête aux invectives du chanteur. Impossible de rester de marbre ! Alors que la batterie se lance à toute vitesse sur ‘Gram', les guitares semblent plutôt lutter et tirer le morceau en arrière, mais dès que les lignes rythmiques et mélodiques s'accordent, la chanson devient tout bonnement irrésistible, mais peut être trop accessible au goût de certains. Majestueuse, imposante et hautaine, ‘Terror Christ' est un titre clé de cet album grâce à sa composition, bien pensée et qui s'appuie sur des jeux rythmiques en perpétuelle évolution, mais aussi une énergie martiale.

Après des morceaux Death relativement classique mais extrêmement bien exécutés, et parfois une pointe de Thrash, Unleashed nous entraîne dans un univers qui emprunte au Black dans son atmosphère mais s'appuie sur un groove auquel on commence à s'habituer sur ‘They Rape The Land'. Une nouvelle fois, ce sont les guitaristes qui nous emportent dans un univers totalement nouveau et magique pour ‘The City Of Jorsala Shall Fall' en proposant quelque chose de lancinant sur le refrain et bien plus fort sur le couplet. Et on arrive enfin au morceau éponyme qu'on ne peut que résumer ainsi : folie et déferlement d'agressivité. La recette ne change pas particulièrement pour ‘Vidaurgelmthul', peut être moins sombre et qui renoue avec des rythmiques lourdes et très entraînantes. Si les prestations live du groupe sont aussi engagées que ce qu'on peut ressentir sur leurs albums, leurs concerts doivent être titanesques et susciter une adhésion totale de la part du public ! ‘By The Western Wall' laisse planer le mystère avec une batterie lente doublée de la basse de Johnny Hedlund qui s'approche lentement, tel un serpent, ne mordant qu'au dernier moment avec des crocs qui prennent la forme des deux guitares d'Unleashed. Après cette danse sensuelle et empoisonnée, c'est la percussion de ‘Open To All The World' qui marque la fin de l'album.

« The Hunt For White Christ » est une vraie réussite pour Unleashed qui prouve que les racines old school du Death ont encore de beaux jours devant elles, surtout si d'autres groupes s'appliquent, comme les Suédois ont su le faire, à les mettre en valeur dans toute leur simplicité et leur efficacité. Ce nouvel opus témoigne qu'on peut avoir une douzaine d'albums à son actif et avoir de nouvelles choses à dire en permanence, qu'on peut avoir presque trente ans de carrière derrière soi et continuer à créer de superbes compositions, qu'on peut être une légende et conserver son âme !