HEGEMON
Plus d'infos sur HEGEMON
Black Metal
Chroniques

The hierarch
Anibal BERITH
Journaliste

HEGEMON

8 titres
Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 13/11/2015
5526 vues
20 ans d'existence pour ce groupe de black metal français originaire de Montpellier (France) avec dans sa besace 3 albums en 2000, 2002 et 2008 : 'Chaos Supreme', 'By This, I conquer' et 'Contemptus Mundi'. 2015, soit 7 longues années, pour que les sudistes reviennent avec un 4ème album sous le nom de 'The Hierarch' dont les musiciens très changeant ne sont là que pour déverser le son de ce groupe dont le thème principal reste le culte de la guerre et le nihilisme.

Pour cet album, le combo français s'attardera sur les guerres anciennes de la Grèce antique aux guerres mésopotamiennes démontrant ainsi que le côté guerrier est dans les gênes de l'Homme. HEGEMON sait créer une ambiance guerrière alliant blast beat et mid tempo avec une variation sans cesse du rythme introduisant des choeurs féminins offrant un coté majestueux aux compositions et ce dès le titre introductif 'Hatred From The Core : Tempus Incognito'. La mélodie est évolutive et le chant nasillard typiquement black metal laissera sa place avec parcimonie à quelques passages death growls. Détail que l'on pourra remarquer sur chacune des compositions de la galette.

Les français ont cette justesse et ce talent de savoir associer la brutalité de leur musique aux passages acoustiques et mélodiques sur chacune de leur pièce avec un esprit pagan à la BORKNAGAR pour 'Interpreting Siogns For War : Aruspicine' et 'Atomos : Seed Of The Quantic Gods' dont le côté acoustique sera remplacé par le côté épique des synthés et la mélodie orientale des riffs cristallins.

Esprit épique que l'on retrouve sur 'Elysean Expectations, Earthly Deceptions' dont les riffs introductifs sonnent très heavy metal et également 'Renovatio Imperii' à la mélodie dissonante. 'Credo Quia Absurdum' est le titre le plus puissant de l'album alliant tout l'univers d'HEGEMON par son côté guerrier, épique, pagan et majestueux. Les musiciens passent de l'acoustique aux riffs cristallins rapides et acérés sur fond d'alternance de blast beat et de mid tempo, de chant tantôt black, tantôt death tout en introduisant un passage narré en latin et des choeurs féminins pour intermède.

On terminera ces 42 minutes d'ambiance guerrière par le titre éponyme 'Hierarch : The Empire Of Zero' qui offre une panoplie musicale plus militaire par le tempo dans l'exécution des blasts et l'outro très sectaire aux incantations sombres et la frappe spécifique des tambours. A noter le seul solo de la galette.

Avec 'The Hierarch', HEGEMON offre un savoir faire artistique et musical de haut niveau sachant savamment associer brutalité et finesse, mélodie acoustique et accélérations franches en gardant qu'un seul cap : violence et rage sonore.