SHED THE SKIN
Plus d'infos sur SHED THE SKIN
Death Metal

The Forbidden Arts
Anibal BERITH
Journaliste

SHED THE SKIN

«Troisième opus des américains qui montent le niveau de leur musique grâce à des compositions originales et old school !»

11 titres
Death Metal
Durée: 47 mn
Sortie le 26/06/2020
197 vues
HELLS HEADBANGERS

Quel plaisir de revenir aux fondamentaux de temps en temps et de prendre une bonne claque avec un album récent de death old school !
C'est exactement ce que me fait ce sceud de Shed the Skin qui signe son troisième méfait via le label Hells Headbangers Records. Intitulé "The Forbidden Arts", il ne révolutionne pas le genre mais distille parfaitement les touches old school si chères au puriste que je suis mises en valeur par une production moderne.

C'est ainsi que je me suis laissé emporter aisément par le groove du tempo et les riffs death/thrash des onze titres permettant d'avoir un matériel dense entre les mains et du bon son avec du relief dans les oreilles.
Il faut dire que les membres fondateurs sont loin d'être des débutants et qu'ils ont officié dans des groupes incontournables de la scène death US avant de se lancer dans ce nouveau projet.
Avec Kyle Severn (Incantation, Acheron) et Matt Sorg (Ringworm, Blood of Christ) aux commandes, je pense qu'il serait difficile de faire la fine bouche d'autant que les deux premiers opus "Harrowing Faith" et "We of Scorn" sortis respectivement en 2016 et 2018 ont démontré tout le savoir-faire des américains.

"The Forbidden Arts" permet d'élever le niveau à partir de quelque chose de très bon. Tellement prenant, que j'ai eu envie de me refaire la discographie avant de pondre ces quelques lignes.
Même si le quintet est expérimenté, il est appréciable de sentir que les musiciens ne se reposent par sur leurs lauriers et envoient sévèrement avec des titres massifs et bien construits.
On perçoit des influences de death nordique (Unleashed, Pestilence) dans les riffs permettant de découvrir des pistes variées et "kick-ass" qui poussent le metalhead que je suis à headbanger durant les 47 minutes de l'oeuvre !
D'une façon générale, les compositions sont lourdes et préfèrent des riffs bien gras et des blasts assommants que des blast beats dévastateurs. Le tempo varie sans cesse sans perdre l'auditeur et accroche l'oreille en permanence si bien que la galette se lit trop vite malgré la densité de son contenu.
Les influences thrash et heavy sont également mises à l'honneur avec quelques soli bien positionnés venant égayer une sonorité globalement pesante. Une oppression particulièrement mise en exergue par le growl caverneux du frontman.

"The Forbidden Arts" est un album bien fichu avec des compositions efficaces et équilibrées. Il n'y rien à jeter dans cette galette avec onze compositions de bonne facture et surprenantes toujours au bon moment pour maintenir l'auditeur en haleine jusqu'à la fin et le pousser à réécouter le disque dans la foulée.

Tracklist :

1. Skeletal Firestorm
2. Archons of the Final Creation
3. Trow of Tragedy
4. Master of Thralls
5. Necromantic Wellspring
6. Glorified in Bloodsmoke
7. The Laundress
8. Black Bile of Ceres
9. The Moors, The Madness
10. Veins of Perdition
11. Speculum in Blood