The Evil Divide
United Rock Nations

DEATH ANGEL

10 titres
Thrash Metal
Durée: 47 mn
Sortie le 27/05/2016
3385 vues
Quel Retour fracassant !!

Aprés la sortie de leur précédent et excellent album « The DreamCalls For Blood » en 2013, « Death Angel » revient sur le devant de la scène avec « The Evil Divide » produit par Jason Suecof ( Trivium , All That Remain ) et signé chez Nuclear Blast.de

Formé en 1982, Death Angel est un quatuor Américain originaire de Californie, et associé aux groupes de la Bay Area.
Le groupe a sorti neuf albums depuis The Ultra Violence en 1987 jusqu'à The Dream Calls For Blood et se caractérise par des musiciens extrêmement jeunes avec par exemple Andy Galéon le batteur qui avait tout juste 14 ans en 1987 pour le premier album.

Leurs qualités musicales leur ont valu d'être repérés par Kirk Hammett qui a produit leur démo Kill As One notamment.
Pour cet opus de 10 titres pour 47 minutes de pur trash Métal,le combo nous offre un panel de riffs rapide et propre au style qui nous rappelle des groupes comme Testament,Pantera ou encore Exodus.

Sous l'impulsion d'un Mark Osegueda à la voix hargneuse et aussi posé comme sur « The Most » Death Angel nous livre donc un album vraiment complet et réussit à repousser encore les limites avec des titres comme “Breakaway”,morceau ravageur qui va plaire et entraîner dans une rage folle ses auditeurs.
Côté instrumental,ce « The Evil Divide » réussit à passer d’une musique rapide et agressive à des plans calmes et mélodieux, le tout avec une grande fluidité.
La batterie tenu par un Will Carrol des grands jours est vraiment percutante et complète voir innovante comme sur le morceau « Hatred United United Hate » ou il n'hésite pas à se permettre de varier différents plans plus moderne pour le style  bien suivi d'ailleurs par la basse de Damien Sisson.
Côté guitares,Que dire des riffs suants et rapide du duo Ted Aguilar et Rob Cavestani dont les solos sont vraiment bien exécutés et vous transportent à chaque fois qu'ils démarrent comme sur le morceau « Hell To Pay ».
Il en est de même pour le chant tantôt hurlé, tantôt chanté. Mark maîtrise sa voix et on sent qu’il s’est fait plaisir à proposer nombre de variations.
Mais le point fort de cet opus reste le morceau “Father of Lies”, qui démarre à toute vitesse avec une batterie explosive pour charmer les thrasheux en manque de sensations.Le solo de guitare est un des moments fort de l’album cassant le rythme imposé et partant dans des envolées vraiment parfaite.Celui-ci se finit sur une partie acoustique non sans rappeler le célébre « Trail of tears » de Testament .

Bref, « The Evil Divide » ne donne vraiment pas une ride au combo Américain et n'a rien à envier aux nouveaux groupes émergeant dans le genre bien au contraire.
L'album se laisse facilement écouté mais reste à voir ce que présentera Death Angel en live aux côtés de Slayer et Anthrax lors de leur tournée Américaine.


Soyez gentil,dites-moi que c'était terrible !!!!
DEATH ANGEL
Plus d'infos sur DEATH ANGEL
Thrash Metal