VOODOO GODS
Plus d'infos sur VOODOO GODS
Death Metal

The Divinity of Blood
Anibal BERITH
Journaliste

VOODOO GODS

«Album technique et intéressant mais difficilement domptable, gâchant l'effet plaisir.»

11 titres
Death Metal
Durée: 58 mn
Sortie le 15/05/2020
459 vues

Bien que formé il y a près de 20 ans, le super groupe Voodoo Gods au line-up incroyable (Alex Voodoo (batterie), Seth van de Loo (chant), Jacek Hiro (guitare), Jean Baudin (basse), George "Corpsegrinder" Fisher (chant), Victor Smolski (lead guitare)) reste peu productif, certainement dû aux emplois du temps chargés de chacun des musiciens ! 2020 marque ainsi la sortie du second opus du sextet Floridien ! Intitulé "The Divinity of Blood", il succède au premier méfait "Anticipation for Blood Leveled in Darkness" paru six ans plus tôt.

Avec ce casting de folie, on pourrait s'attendre à quelque chose d'incroyablement accrocheur... Pas tout à fait ou du moins, pas au premier abord. La musique des américains est complexe rendant l'album difficile d'accès.

Distillant une ambiance thrash/death old school très, voire trop inspirée, le disque est déjà en lui-même un mastodonte d'une heure et de onze pièces très denses. Globalement intéressant, cet opus est assez déroutant, plongeant l'auditeur dans une variété musicale soutenue et parfois surprenante. Le groupe originaire de Tampa n'hésite pas à déstabiliser les codes musicaux auxquels nous sommes habitués et se fait un malin plaisir à sans cesse repousser les limites, sortant de sa zone de confort sans complexe. Il y a donc un temps d'adaptation nécessaires et de nombreuses écoutes pour apprivoiser le monstre à sa juste valeur.

Le titre introductif 'Rise of the Antichrist' plonge l'auditeur dans la difficulté, tout en laissant entrevoir, cependant, une grosse capacité à surprendre. En suivant, 'From Necromancy to Paraphilia' tient ses promesses et tire le disque vers cet univers beaucoup plus groovy et fédérateur ! On sent une approche intellectuelle des artistes qui n'hésitent pas à mixer dans un ensemble alambiqué des plans progressifs, soli thrashy et touches heavy ('From Necromancy to Paraphilia', 'Serenade of Hate', 'Forever !').

Pas vraiment brutal, ni rapide, le combo Floridien préfère opter pour un mid tempo groovy, parfois martial et rarement énervé ('Menace to God'), tout en ajoutant des parties épiques soutenues avec notamment le titre phare de l'album 'The Ritual of Thorn' ! Impossible de ne pas "chantonner" la mélodie distillée par la rythmique tellement cette dernière est addictive et relance le disque pour sa seconde partie.

La fin de l'album est effectivement moins destructurée, à moins que ce soit mon oreille qui se soit faite à l'univers atypique des américains; si bien que la cover de Necrophobic ('Before the Dawn ') puis la version bonus du titre le plus évocateur de l'album, 'The Ritual of Thorn' en guise d'outre, fait que j'ai passé un bon moment.

On ne peut que saluer la prouesse technique du bassiste prodige, Jean Baudin, qui fait claquer son instrument au rythme des riffs géniaux de Victor Smolski ou du tempo plus ou moins modéré d' Alex Voodoo. De plus, la présence de deux chanteurs, avec leur jeu de ping-pong et la précision de leur diction, offre un équilibre encadrant judicieusement les compositions complexes déployées par les autres membres.

Même si la seconde partie du disque est convaincante, une version sans bonus, réduisant la galette de près d'un quart d'heure, aurait permis de le rendre plus digeste. Effectivement, la complexité de l'oeuvre la rend peu domptable, si bien que quelques écoutes sont nécessaires pour assimiler les compositions des musiciens. Malgré un niveau excellent, je reste mitigé car ce fut davantage un effort qu'un plaisir pour capter l'essence même de cet album. On sent que le sextet s'est fait plaisir, mais au détriment de l'accessibilité qui laissera quelques auditeurs sur le bord de la route.

Tracklist :

1. Rise of the Antichrist
2. From Necromancy to Paraphilia
3. Menace to God
4. Serenade of Hate
5. Forever !
6. Isa
7. The Ritual of Thorn
8. The Absolute Necessity to Kill
9. The Divinity of Blood
10. Before the Dawn (Necrophobic cover)
11. The Ritual of Thorn (Full Version)