Tester des Casques (EP)
Hell Haine
Journaliste

PARPAING PAPIER

«« Tester des Casques », Parpaing Papier signe un premier EP prometteur et on attend la suite avec impatient ! Moralité : enfilez vos casques et foncez !»

5 titres
Punk Rock
Durée: 19 mn
Sortie le 14/06/2019
442 vues
REAL MARTY

Attention instant fraîcheur. Ça tombe bien l'été arrive et avec, le 1er EP de Parpaing Papier (PPPP pour les intimes).

C'est en début d'année qu'on a commencé à entendre parler du nouveau projet de Martin Hallier (Kiemsa, Dancefloor Disaster) qui semble toujours aussi agité. PPPP avait dévoilé un 1er titre qui était en lice pour être l'hymne de l'équipe de hockey sur glace de Nantes, les Corsaires. Ils ne sont pas passés loin de la victoire mais surtout ce concours leur aura permis de faire du bruit.

'Tester des casques' titre de l'EP nous emmène sur un punk rock empreint d'un certain énervement dans l'esprit même si la mélodie ne se veut pas si rageuse, voire au bord de l'innocence. Un peu comme 'Champions du Patin' elle nous ramène presque en enfance et on les verrait bien toutes les 2 comme génériques de manga sportif (non! vous ne voyez pas à quoi je fais référence !!), avec des « oh ohoh » entêtants qui restent encrés comme les chants après une fin de match.

Mais cette apparente candeur tombe assez rapidement sur 'Robinet d'eau Tiède' nous rappelant que si leur passion c'est ''la destruction des murs, la construction de pont'' : là on sent plutôt la destruction. Avec sa petite intro mignonette à l'ustensile de cuisine (si si !), l'eau n'est pas que tiède et ça commence à chauffer sérieusement. La voix de Martin se faisant plus hargneuse jouant allégrement avec un chant plus clair (mais dans les deux cas, toujours compréhensible et c'est appréciable) et la guitare qui l'accompagne suivant le rythme de gros riffs bien énervé pour alterner avec des petits pincements de cordes tout en légèreté. ‘Robinet d'eau tiède' oui et alors ? y'en a qui ont bien écrit ‘Evier Metal'… amis bricoleurs, à vos écouteurs !

On revient à une fraicheur toute relative avec ‘Premières Neiges' : on commence aussi tranquillement avec l'ajout d'une voix féminine douce avant qu'à nouveau on se retrouve avec un refrain explosif qui donne envie de se défouler. Et si derrière des titres qui prêtent à sourire, on se demande si c'est un pur délire ou si des messages subliminaux y sont cachés, en tous cas, une certaine poésie ressort comme dans le dernier titre ‘Tempête Je T'aime' qui finit cet EP d'une belle manière tout en contradiction : tempête dans les paroles, calme dans la musique.

Bref, on a là un EP prometteur et on attend la suite. Et si l'énergie qui se dégage se retranscrit sur scène y'a moyen que la fraîcheur fasse place à de la vraie chaleur. Allez hop enfilez vos casques et foncez !!


PARPAING PAPIER
Plus d'infos sur PARPAING PAPIER
Punk Rock