BLACK ORCHID EMPIRE
Plus d'infos sur BLACK ORCHID EMPIRE
Rock 'n' Roll, Hard Rock
Chroniques
Yugen
2018

Tempus Veritas
Fred H
Journaliste

BLACK ORCHID EMPIRE

«Pour sa quatrième rondelle, Black Orchid Empire reste sur ses bases. Si l’alternatif prog’ Metal est votre came musicale, ce rafraîchissant « Tempus Veritas » est fait pour vous.»

11 titres
Rock 'n' Roll, Hard Rock
Durée: 37:24 mn
Sortie le 14/04/2023
787 vues
Depuis 2016, sur une base d’un disque toutes les deux piges, Black Orchid Empire en a enchainé trois (« Archetype », « Yugen », et « Semaphore »).

Présentement, la triplette anglaise retourne aux affaires avec un quatrième effort intitulé « Tempus Veritas » (NdT : « Temps de vérité » en latin). Passé la courte piste instrumentale introductive, on plonge vite dans le vif du sujet. Durant quasi trente-huit minutes, les Britanniques mêlent éléments alternatifs, djent, rock/metal progressif, et un rien de plans techniques. La formule fonctionne plutôt bien.

Les compositions sont bonnes et efficaces, trouvant leurs équilibres entre profondeur et émotions variées. Le trio télescope riffs « lourds » et saccadés (l’entrainant 'Vesuvius', 'Glory To The King') avec des parties plus délicates (l’entêtant 'Scarlet Haze' et ses accents rock FM). Les accroches mélodiques, notamment vocales, sont nombreuses ('Deny The Sun', 'The Raven'). Plusieurs refrains (popisants) et/ou certains passages chantés restent bien ancrés dans les cranes après écoutes ('Hydrogen').

On note ici et là quelques affiliations avec Soen ('Last Ronin') ou TesseracT (l’intense 'Weakness'). Tout cela est bien interprété, parfaitement produit et mixer. Tout au long de l’opus, Paul Visser « fait (carrément) le job », tant au chant qu’à la six-cordes. Le guitariste-vocaliste participe pour beaucoup à la réussite de cette offrande.

Pas grand-chose à reprocher sur l’ensemble. Tout cela est très catchy et ne peut que plaire aux radios US. Même si ce n’est pas révolutionnaire, les trois musiciens de Londres tiennent là encore plusieurs chansons taillées pour faire des ravages dans les stades.

En résumé, pour sa quatrième rondelle, Black Orchid Empire reste sur ses bases. Si l’alternatif prog’ Metal est votre came musicale, ce rafraîchissant « Tempus Veritas » est fait pour vous.