The Well
Beleth Ars Goetia
Journaliste

TELüMEHTåR

«C'est un voyage sombre, complexe et emprunt de sensibilité que nous offre Lord Telumehtar avec ce ''The Well''. Un véritable exutoire.»

9 titres
Black Metal
Durée: 50 mn
Sortie le 16/02/2019
4148 vues

Projet solo de Nebehn (Mòr, Sordide), Telümehtår dévoile ce mois ci sont second album, ''The Well'', dix ans après la sortie de ''Blåck''. Originaire de Normandie, ce one-man-band (à l'exception de Nemri qui occupe la place derrière les fûts) signe 9 titres puissants chez Zéro Dimensional Records, noirs et proche de la folie.

Les guitares sont puissamment saturées, doublée de tremolo pickings ou d'arpèges entêtants, la batterie est rapide et ultra présente et le chant est comme noyé au milieu, hurlé et plutôt en retrait. La musique est omniprésente, s'immisçant dans les plus petits interstices jusqu'à en devenir entêtante. Lord Telumethar, comme il se fait aussi appeler, puise son inspiration dans les premiers groupes de Black Metal norvégien, à savoir Emperor, Ulver et Darkthrone. Néanmoins, ces références ne sont pas des plus évidentes lors de l'écoute et l'on penche plutôt vers un black atmosphérique empreint d'une sensibilité généreusement offerte à l'auditeur.

A la lecture des titres, il semble que Nebehn veuille nous conter une histoire, débutant par une naissance ('Birth By Kaos') et se terminant par la mort ('Death') et la pesée de l'âme ('Weighing Of Souls'). Une vision de l'existence pessimiste ou la vie devient une survie, une belle idée, bien que peu originale pour ce style de musique.

Le style de Telumehtar se pose dès le début avec 'Birth By Khaos' : c'est brutal, dissonant et le musicien vomi sa haine à travers ses paroles, comme un exutoire. Tout est sombre sans laisser aucun espoir, malgré quelques touches plus lumineuses en début de galette, notamment sur l'excellent et brutal 'The Grey Wolf' et 'The Sailing Of Life'.
L'album est coupé en deux par une piste entièrement instrumentale, 'Perpetual Hope In Eternal Despair', faite de tremolo pickings plutôt agressifs et de notes sombres et mélodiques, qui viennent casser le rythme de cette première partie galopante et effrénée. Une très bonne idée, qui donne un nouveau souffle pour la suite de l'histoire, beaucoup plus pessimiste que le début ('The Well').

Les titres s'enchainent et ne se ressemblent pas, tous plus complexes les uns que les autres et sont autant d'expressions de différents sentiments. Certains, comme 'Fortress' sont plus martiaux et rythmés, alors que 'Death' offre une ouverture lumineuse sur une fin pourtant tragique.
L'autre aspect interessant de l'album réside dans son évolution. Plus les minutes défiles, plus les morceaux deviennent pessimistes et glauques. Il convient donc d'écouter ''The Well'' dans son ensemble pour bien comprendre les propos de son auteur.

C'est un voyage au coeur du désespoir que nous offre Telumehtar, à la fois sombre et magnifique. Les titres sont denses, ciselés avec précisions et aucun ne se ressemble. Cependant, quelques variations de voix auraient été bienvenue, car l'intensité se perd parfois par manque de présence du chant. Cet album est néanmoins une réussite qui ravira les férus de black puissants, dissonant et collant dès de début de fortes ambiances complexes. C'est également un album intime ou le musicien se livre complètement. Un véritable exutoire qui ne doit pas passer inaperçu !
TELüMEHTåR
Plus d'infos sur TELüMEHTåR
Black Metal