AMANDA SOMERVILLE’S TRILLIUM
Plus d'infos sur AMANDA SOMERVILLE’S TRILLIUM
Hard Rock Mélodique

Tectonic
Fred H
Journaliste

AMANDA SOMERVILLE’S TRILLIUM

«Deuxième enfant musical du couple Amanda Somerville/Sander Gommans pour adeptes de power metal mélodique et symphonique»

10 titres
Hard Rock Mélodique
Durée: 44'08 mn
Sortie le 08/06/2018
5190 vues
La chanteuse-compositeur-coach vocal américaine Amanda Somerville est loin d'être une inconnue. Sur son impressionnant Curriculum Vitae figurent deux disques en solo (In the Beginning there was… et Windows), deux opus en duo avec Michael Kiske (ex-Helloween), l'opéra-rock Aina et surtout une foultitude de collaborations depuis une quinzaine d'années avec de combos renommés oeuvrant dans le metal symphonique. Ainsi, et la liste est loin d'être exhaustive, on a pu l'entendre sur les albums de Luca Turilli (ex-Rhapsody of Fire), André Matos / Angra / Shaman, Edguy, Kamelot, Epica, ou bien encore Avantasia pour ne citer que les plus connus. Grâce à ses participations avec After Forever ou HDK elle a rencontré le guitariste allemand Sander Gommans, qui est devenu son époux par la suite.

Sept ans après leur premier effort nommé Alloy, le couple a la joie de vous annoncer la naissance de son deuxième enfant musical. Le bébé qui porte le joli prénom de Tectonic pèse un peu plus de quarante-quatre minutes. Entourés de Erik van Ittersum aux claviers et de André Borgman aux baguettes, la belle blonde et le six-cordiste teuton (également producteurs de cette galette) assurent respectivement chant ainsi que la quasi-totalité des guitares-basses sauf sur deux titres.

L'entame ''Time To Shine'' donne une parfaite idée de ce que recèle cette seconde rondelle. A nouveau, les mariés et ses acolytes livrent un power metal mélodique accompagné de nappes de synthé symphonique. Résolument modernes et énergiques, avec leurs refrains scandés (''Stand Up'', ''Hit Me''), plusieurs morceaux galopent à grands coups de double grosse caisse et de quatre-cordes bien présentes.

Les musiciens sont en pleine forme à l'image d'un Gommans pas manchot qui nous gratifie de quelques superbes soli (''Shards'', ''Fighting Fate'' ou ''Full Speed Ahead'') et de gros riffs puissants (''Nocturna'', ''Fighting Fate'', ''Fatal Mistake'' ou ''Cliché Freak Show''). Avec ses orchestrations de piano, la ballade ''Eternal Spring'' offre une clôture délicate. Frissons, frissons.

Le point commun et la pièce maîtresse du skeud reste évidemment la sublime voix de Miss Somerville. Sa large palette vocale (allant du ténor au soprano) confère à l'oeuvre le petit plus (Qui a dit La Classe ?) qui fait la différence. Notre bientôt quarantenaire en a sous ses bottines, c'est sûr. Qu'importe qu'elle chante du bon hard metal qui décalamine ou des parties plus calmes, Amanda fait merveille.

A tous les férus des groupes mentionnés plus haut, à tous les fans de metal symphonique et à tous les adeptes des voix féminines, ce Tectonic signé Amanda Somerville's Trillium est pour VOUS. Cueillez donc dès aujourd'hui cette magnifique fleur à trois pétales.