Suicide Silence
Julien Pingenot
Journaliste

SUICIDE SILENCE

«Avec cet album, Suicide Silence ne va pas faire beaucoup d'heureux...»

9 titres
Deathcore
Durée: 44 mn
Sortie le 24/02/2017
8853 vues
Formé en 2002, Suicide Silence s'est rapidement imposé comme groupe majeur de la scène deathcore américaine notamment avec l'album « The Cleansing » qui fut véritablement marquant et influent lors de sa sortie. En 2017, les américains reviennent avec un nouvel album, second album sans Mitch, vocaliste emblématique de la formation, malheureusement décédé lors d'un accident de moto. Avec « You Can't Stop Me » sorti en 2014, Suicide Silence avait réussi à continuer sur leur lancée avec le nouveau vocaliste Eddie de All Shall Perish et avait rencontré un succès critique et commercial.

Passons rapidement sur les deux singles « Doris » et « Silence » qui ne ressemblent aucunement à du Suicide Silence. De toute façon, il suffit de voir le ratio positif de dislikes sous les vidéos pour voir que le deux morceaux ont déçus les fans. « Listen » arrive pour enfin commencer l'album avec un morceau assez puissant et plus intéressant notamment au niveau du riff d'intro qui est mon préféré de l'album.

Sur l'album, il y deux ballades « Dying In A Red Room » et « Conformity », et oui cela peut paraître étrange venant de la part de Suicide Silence. Et pour ce qui est des morceaux, ce sont deux morceaux très lents et planants. « Conformity » se réveille vers la fin avec un solo peu inspiré avant de retomber pour finir mollement.

On a quand même quelques morceaux assez énergiques et qui se rapprochent le plus de ce que peux faire Suicide Silence avec les titres « Hold Me Up Hold Me Down » et « Don't Be Careful You Might Hurt Yourself », qui au passage ne veut rien dire. En effet, on retrouve des riffs lourds, des blasts énervés et de gros growls intéressants, qui montre la capacité vocale d'Eddie qui vient d'All Shall Perish quand même !

Enfin, Suicide Silence revient cette année avec un album éponyme plutôt décevant, malgré que le groupe tente des choses ( ce qui est un bon point). Deux plus, neuf titres dont deux ballades peut montrer un manque d'inspiration des américains. Dernier petit point sur la production qui est médiocre au niveau des guitares notamment.
SUICIDE SILENCE
Plus d'infos sur SUICIDE SILENCE
Deathcore