Strenght in Numbers Live
Laurent Sage
Journaliste

TYKETTO

«L'album qui aurait dû propulser le groupe dans le peloton de tête des groupes US revisité à la sauce live»

13 titres
Hard Rock
Durée: 69 mn
Sortie le 08/11/2019
521 vues
Pour les personnes ne connaissant pas Tyketto, un petit peu d'histoire. Le groupe,évoluant dans un registre hard Fm/ Glam, après un premier album unanimement reconnu signa un second opus ‘Strength in Numbers' en 1994 qui aurait dû logiquement lui ouvrir les portes vers un succès qui lui tendait les bras. Les débuts du grunge rendirent les conditions d'accès à la scène et aux radios beaucoup plus difficiles et l'avénement de Nirvana signa la mort de nombre de groupes dont Tyketto.

En 2004, le groupe décida de se réunir et écuma les scènes du monde entier. Frontiers, comme toujours dans les bons coups, signa le groupe et en 2012 sortit ''Dig in Deep'' puis quatre ans plus tard ( oui le groupe met un peu de temps entre chaque album) ''Reach''. Il est vrai que le groupe a joué dans nombre de festivals ( Hard Rock Hell, Monsters of Rock Cruise....) et beaucoup tourné. Preuve s'il en est de l'intérêt toujours présent des fans du groupe.

Un album live est déjà sorti en 2017, ''Live from Milan'', capté lors du festival annuel organisé par Frontiers.

Et nous voici donc avec un nouveau live mais celui-ci a une particularité : le titre l'explique en grande partie : '' Strength in Numbers Live''. Oui, il s'agit de l'intégralité de leur album joué en mode concert. Une chanson ‘Wait Forever' fait exception car issue d'une face B d'un single de 1992.

Ce qui caractèrise la musique de Tyketto est d'après le groupe lui-même : les mélodies et les refrains. Qui sont effectivement taillées et calibrées pour les radios US. Les musiciens sont top, la voix chaude de Danny Vaughn fait mouche et les interventions du guitariste sont brillantes. Alors ici, c'est sûr, pas de headbanging mais un bon moment partagé à l'écoute de morceaux mélodiques. ‘All Over Me' et son rythme syncopé, avec une basse/batterie limite funky, une sorte d'Extreme ou Dan Reed Network avant l'heure. Un morceau accoustique avec ‘ The Last Sunset', des ballades ( peut être un peu trop mais ça fait partie de l'ADN du groupe), quelques morceaux plus ''nerveux'' , ‘Rescue Me' est le morceau le plus hard de l'album, ‘Ain't That Love' est beaucoup plus rock dans l'esprit, le tempo. Un piano et des choeurs féminins viennent renforcer ce côté roots, un beau break basse/batterie. Le groupe est à l'aise dans ce style.

Un moyen original de redorer un album oublié mais sortir encore un live un an après un autre, est ce que cela ne risque pas de lasser ? En tout cas la production est excellente, le public a l'air ravi et le groupe aussi. Pour une première approche du groupe cela peut être un bon moyen de le découvrir mais on aurait aimé un peu plus de folie avec peut être plus de titres ''cartons'' car figurent quand même beaucoup de ballades et titres mid-tempo sur cet opus. Et le groupe est capable de beaucoup mieux.

TYKETTO
Plus d'infos sur TYKETTO
Hard Rock
Chroniques
Reach
2016