Bite the bullet
Seb Gallagher
Journaliste

STORM ORCHESTRA

«Avec ce brillant « Bite The Bullet » notre trio parisien met les pieds sur la route du succès !!»

4 titres
Rock
Durée: 12 mn
Sortie le 05/04/2016
8607 vues
AUTOPRODUCTION
Ayant gagné en maturité, le trio parisien de Storm Orchestra nous revient avec un nouvel EP quatre titres au doux nom de « Bite The Bullet ». Toujours riche d'un rock made in Seventies chargé par des influences allant de Led Zepp en passant par les actuels Royal Blood, Max, Adrien et Marco regonflés à bloc par les scènes qu'ils ont parcouru, sont prêts à venir en découdre avec nos oreilles et pour notre plus grand plaisir.

Tel un bulldozer qui arrache tout le bitume sur son passage, « El Tyrano », premier titre cette courte galette, nous décapite telle la puissance de ce titre est importante. Dans les première notes, la machine infernale Storm Orchestra se met en route à grands coups de riffs lourds et entêtants, de rythmique plus qu'efficace, dès son démarrage nos parisiens font plus que bonne impression avec ce titre couillu.

Filant à la vitesse de la lumière, notre super trio nous transporte à travers un excellent « When ITouch Your » qui, à grand renfort de basse ronflante, de guitare puissante et énergique sans oublier un chant efficace et entraînant, font de ce second titre un missile qui vous atomise et vous fera pogoter dès le refrain lancé.

C'est ensuite un gros featuring qui nous envahit de manière magistrale à l'instar du plus qu'excellent « Survival » avec un Crazy Joe qui, qu'on aime ou pas, vous fera jumper comme pourrait le faire un Rage Against The Machine ou Cypress Hill. Rajoutant un plus dans ce titre tubesque qui ravira sans sourcilier les fans du groupe, et qui pourrait sans aucun doute faire pâlir les plus grands noms du genre.

Clôturant avec leur tripes et leur coeur cet EP, le très bon « Blown » qui une nouvelle fois ne nous donne aucun surprise, tout est bel et bien à sa place : une batterie puissante et riche, des riffs puissants, une basse ronflante avec beauté, sans oublier le chant d'une efficacité et justesse insolantes qui fait de ce savant cocktail un avant-goût, on l'espère, d'un album à suivre.

Pour un EP quatre titres on peut sans hésitation dire que c'est, excusez-moi du terme, un putain d'EP quatre titres. Riche et puissant plus de très bonnes vibes, cette courte galette promet de grands jours pour notre trio parisien qui, à travers ce grandiose « Bite The Bullet », nous démontre qu'ils ont déjà tout d'un grand groupe. Pour ceux qui ne les connaissent pas, allez sans hésiter et de toute urgence vous jeter corps et âme dans leur univers à travers ce brillant EP.