From The Outer Space
Seb Gallagher
Journaliste

STONED JESUS

«Un album en forme de gâteau d'anniversaire qui ne vous laissera pas sur votre faim !! »

5 titres
Stoner/Doom Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 08/11/2019
1349 vues
Formée en 2009, la bande d'ukrainiens d'Igor Sydorenko est de retour un an seulement après la sortie de « Pilgrims ». Stoned Jesus nous signe un nouvel opus sombre nommé « From The Outer Space » . En plus d'être une nouvelle mouture, celui-ci fait office de gâteau d'anniversaire pour les 10 ans du groupe. Après de précédents albums plutôt bien reçus par les critiques, notre trio arrivera-t-il à nous emmener une nouvelle fois dans leur univers sombre au soupçon de Sabbathien?

Dès les premières notes de « The Sweet Whore of Babylon », Stoned Jesus nous envoie directement dans les bas-fonds de leur musique. Guitare saturée d'une lourdeur écrasante ainsi qu'une basse batterie nous roulant littéralement dessus tel un rouleau compresseur, notre power trio nous montre rien qu'avec ce premier jet que la suite sera prometteuse.

Avec le goulu « Insatiable King » les ukrainiens transforment immédiatement l'essai avec une voix placée avec parcimonie et efficacité sans oublier une nouvelle fois une instrumentale lourde qui vous fera à coup sûr bouger la tête.

Place aux deux énormes titres qui cumulent pas moins de 20 minutes à eux deux. « Eastern Magic » et « Occult » vous mettront d'accord comme ils nous ont mis d'accord sur le fait que Stoned Jesus fait partie à l'heure actuelle des pointures dans cet univers musical, et ne démériterais pas de gagner quelques points de plus en notoriété. Ces deux titres à l'efficacité hors paire vous laisseront donc apprécier la performance simpliste de notre trio. Une basse batterie solide complètement destroy , une guitare plus que torturée nous retournant la cervelle ainsi qu'une voix qui par touches ponctuelles vous scotche littéralement la tronche au canapé.

Pour conclure cette galette d'une efficacité incontestable, notre trio ukrainien nous inflige le coup de grâce avec le super « Black Wood ». Une dernière fois et pour le plus grand plaisir de nos oreilles, le très Sabbathien titre nous renvoie quelques années en arrière avec une voix digne du seigneur des ténèbres Ozzy. Sans compter sur un Serhij Sljussar à la basse et un Dmytro Zinchenko derrière les fûts, portant à bout de baguette et de doigt tout le drive du morceau clôturant de la meilleure des manières ce super album.

Avec cette septième galette, Stoned Jesus fête son anniversaire de la meilleure des manières en plantant un nouveau clou dans notre cercueil après des albums qui avaient déjà bien entamé le travail. Tout le monde sera d'accord pour dire que nos ukrainiens en imposent et font de Stoned Jesus l'un des leaders incontestés de leur mouvement musical. Fans et nouveaux auditeurs du groupe, foncez sans hésiter écouter ce nouvel opus ou allez les voir lors de leur prochain passage dans la capitale le 18.11.19 à Alhambra, vous ne serez pas déçus.
STONED JESUS
Plus d'infos sur STONED JESUS
Stoner/Doom Metal
Chroniques