Chroniques

Hello, You Bastards : Live In Reno
Fred H
Journaliste

STONE SOUR

«Best-of live explosif, intense et sincère. Are you ready to scream motherf**kers ?»

16 titres
Métal
Durée: 67'04 mn
Sortie le 13/12/2019
1186 vues

Oyez oyez tout le monde. Stone Sour sort son premier album Live officiel (en fait le second si on compte aussi l'exclusivité iTunes Store « Live in Moscow » paru en 2007). Après 6 rondelles studios (déclinées en une vingtaine de singles) et 2 EPs consacrés à des reprises, la sortie de ce « Hello, You Bastards : Live In Reno » est logique.

Enregistré en public le 5 octobre 2018, au Grand Sierra Theatre à Reno dans le Nevada pendant la tournée « Hydrograd », rien d'étonnant que la set-list (7 titres sur les 16 proposés) mette en avant le dernier méfait en date. En fait, à l'exception de « Audio Secrecy » de 2010 pour lequel l'impasse totale a été faite, les cinq autres opus de la discographie des américains sont représentés. Le combo a misé sur l'authenticité. Ici, dixit les intéressés (pas peu fiers de cette révélation), c'est du 100% live garanti sans aucun overdub « : Ce n'est pas parfait, mais nous non plus ». Ce son voulu brut, direct et non retouché est bien équilibré et clair. L'atmosphère, l'énergie ('Taipei Person / Allah Tea' et sa courte intro 'Ysif') et l'honnêteté d'une performance du Sour sur scène sont parfaitement restituées. Celles et ceux qui ont déjà vus la formation « on stage » ne seront pas dépaysés. En fait, comme le quintette ignorait totalement qu'il était capturé durant ledit soir, personne n'a ressenti de pression cette nuit-là.

Les cinq gars sont déchainés avec leur hard rock mélodique (le désormais classique 'Song #3', 'Knievel Has Landed', '30/30-150') exécuté tambours battants (le solide 'Do Me A Favor'). Que ce soit aux travers de la basse énorme de Johny Chow ('Rose Red Violet Blue'), des rythmes effrénés pilonnés par la batterie de Roy Mayorga ('Reborn', 'Whiplash Pants') ou des grattes furieuses (l'incontournable 'Absolute Zero') de Christian Martucci - depuis parti chez Black Star Riders - et de Josh Rand, pas de temps morts (les puissants 'Made Of Scars' et 'Fabuless' en rappel). Frontman éprouvé, Corey prend du plaisir et s'amuse. Il exhorte son assistance (qui ne demande que ça) à hurler, à faire du bruit ou à jouer les choristes de luxe (l'hymne 'Bother' et le hit 'Through Glass' qui sont toujours des moments un peu à part et forts en émotion durant le concert).

« Hello, You Bastards : Live In Reno » répond pleinement à ce qu'on peut attendre d'un skeud en public (une sélection de chansons bien représentatives du répertoire, une interprétation vitaminée, un groupe impliqué, un auditoire présent et participatif, etc.). Il ne constitue pas forcément un disque de légende mais fait malgré tout très largement son office de Best-of live explosif, intense et sincère. Are you ready to scream motherf**kers ?.