Lower The Bar
Yann VAUTRIN
Journaliste

STEEL PANTHER

«Steel Panther livre un album moins percutant que les autres, mais en restant honnête à l'état d'esprit déjanté du groupe.»

11 titres
Heavy Metal
Sortie le 24/03/2017
8267 vues
Steel Panther, c'est une affaire de goût. Soit on adhère, soit on déteste. Pour votre serviteur, c'est avec une grande impatience que j'ai eu l'occasion, après de longs mois d'attente, de poser mes oreilles sur la dernière galette des américains.

Après le terrible « All You Can Eat » ainsi que le live acoustique délirant « Live From Lexxi's Mom Garage », notre belle bande de déjantés reviennent avec « Lower The Bar ».

Alors quoi de neuf au programme ? Rien du tout ! Steel Panther fait du Steel Panther. Vu comme ça, chaque fan du groupe devrait y trouver son compte. Si l'influence Van Halen est évidente, elle est beaucoup plus présente sur cet album que sur les précédents. Sauf que, cette fois ci, disons le clairement, l'album n'est pas une franche réussite. Il n'est pas mauvais, loin de là. On retiendra le jeu de guitare de Satchel toujours aussi incisif, la voix de Michael au top et la section rythmique, solide comme à son habitude. On a malheureusement une dérangeante impression de manque de finition tout au long de l'écoute. Moins de riffs percutants, moins de tubes…

Si quelques compos sortent du lot, la déjà connue « Anything Goes », la balade « That's When You Came In », « I Got What You Want » et sa ligne de basse tel un « Live Wire » ou le très southern « Walk of Shame », le reste fait très… remplissage.

On retiendra la reprise de Cheap Trick, « She's Tight » et son clip plein de guests (surprise…) et également l'intéressant « Now the Fun Starts », très aérien et très lourd à la fois, assez différent de ce que Steel Panther nous offre.

C'est vraiment dommage, l'album partait plutôt bien, directement dans le tas. Point d'intro comme « Balls Out » ou « All You Can Eat », le titre « Goin' in the Backdoor » laissait présager un retour aux sources plus rock 'n' roll vers « Feel The Steel ». Dans un sens, c'est le cas, mais certains titres peinent à nous faire bouger la tête.

Je doit secrètement vous avouer qu'écrire une telle chronique sur un album d'un groupe que j'adore comme Steel Panther m'embête sacrément. Espérons que cette petite baisse de régime soit réglée sur le prochain album que nous attendons déjà au tournant, avec grande impatience !

En attendant, il n'en reste pas moins que Steel Panther reste fidèle à lui même, fidèle à son image délirante, live un album certes, pas exceptionnel, mais plutôt honnête. Et en live, on se prends une sacrée claque. C'est déjà pas mal, non ?
STEEL PANTHER
Plus d'infos sur STEEL PANTHER
Heavy Metal
Chroniques