SYBERIA
Plus d'infos sur SYBERIA
Post Rock Instrumental

Statement On Death
Julie Legrand
Journaliste

SYBERIA

« Du post-metal « made in Spain » : Syberia nous étonne une fois de plus avec un nouvel album sombre et transcendant »

5 titres
Post Rock Instrumental
Durée: 42 mn
Sortie le 06/05/2022
590 vues

Que diriez-vous d’un peu de post-metal avec le 4ème et nouvel album de Syberia ?
Déjà expérimenté dans ‘’Seeds Of Change’’ en 2019, le genre est désormais fièrement adopté par le quatuor dans ’’Statement On Death’’ sorti en mai 2022. Composé de cinq longs morceaux, l’opus, plus sombre que les précédent, est réparti sur 42 minutes.
Très engagé pour la cause des personnes de couleur, Syberia en profite pour raconter cinq affaires de violences policières aux États-Unis. Entrons donc au cœur de ces productions engagées qui promettent d’être aussi riches qu’étonnantes !

Avant de parler des musiques en elles-mêmes, prenons le temps de regarder la couverture au design très fin et recherché. Balance entre la paix et la violence, entre la lumière et la nuit, le dessin nous présente un avant-goût. Il nous prévient que derrière cet équilibre pourtant stable se cache une flamme qui peut changer la donne à tout instant. C’est en effet ce qu’il se passe : les productions oscillent entre la douceur d’une plume, avec une musique douce et aérienne et au contraire, la violence des balles, avec un jeu lourd, sombre et martelé.

Les choix musicaux ne sont pas anodins et se justifient par le sujet qui est porté : la violence policière contre les personnes de couleur aux États-Unis d'Amérique. Chaque chanson raconte un cas spécifique : ‘’Nous ne voulions pas donner de noms, mais ce sont des cas si bien documentés que l'auditeur, avec un peu de recherche, peut facilement savoir de qui nous parlons dans chaque chanson’’. Afin de bien développer chacun de ces récits, les productions sont longues et elles comportent plusieurs parties mélodiquement et rythmiquement différentes. Les morceaux étant intégralement instrumentaux, il est venu à l'idée du groupe d'inclure plusieurs sous-titres qui s'appliquent au fur et à mesure que les pistes progressent, créant ainsi une histoire qui se déroule au gré de l’avancement musical. Enfin, ce projet est lié grâce au titre de l’album qui s’inspire d’une lettre publiée par Barack Obama à la suite de l'affaire George Floyd intitulée ‘‘My Statement On The Death Of George Floyd’’ ("Ma déclaration sur la mort de George Floyd").

Un projet de cette ampleur ne peut prendre vie qu’à travers des musiciens passionnés aux inspirations variées et c’est en effet le cas ! Le quatuor présente des membres au talent qui se savoure à chaque instant. Que ce soient les guitaristes Oscar Linares et JordiOnly, le bassiste Quim Torres, ou encore le tout nouveau batteur Manel Woodcvtter et son style très ancré dans le black metal. Le groupe a également accueilli un trio de cuivres le temps de deux compositions : Pablo Martín à la trompette, Mario Membrives au trombone et Cesc Domènech au tuba. Autant dire que cet ensemble de musiciens ne pouvait pas donner naissance à autre chose qu’un chef d’œuvre !

L’écoute se révèle unique : nous voyageons littéralement au cœur de mélodies, de riffs et rythmes qui évoluent sans cesse, nous étonnant souvent. Les morceaux sont transcendants et ont seulement besoin de quelques secondes pour nous faire entrer dans leurs récits muets mais bavards malgré tout. L’alternance d’un jeu tantôt sombre, tantôt léger donne une véritable texture à la musique qui peut presque prendre vie via des images mentales qui nous viennent spontanément lors de l’écoute. L’ambiance discrète mais épique est un plus qui est d’autant plus admirable que la démarche est un exploit loin d’être facile à réaliser !

En bref, malgré l’absence de paroles, l’album ‘’Statement On Death’’ est très bavard et très surprenant. Depuis ses débuts, le groupe essaye de ne pas se répéter et est en quête perpétuelle de nouveauté, et il semblerait que cette recherche se soit déroulée avec brio. Allant au-delà de leurs origines rock instrumental, ils ont su nous montrer de nombreuses autres facettes de leur écriture sans perdre pour autant leur signature sonore unique.
C’est une surprise musicale qui me réjouit d’autant plus que les productions passées étaient déjà excellentes. J’ai hâte d’entendre leur prochain album et suis curieuse de savoir vers quels genres ils se dirigeront cette fois-ci. Encore bravo à eux !