KRIEG
Plus d'infos sur KRIEG
Black Métal

Split album Integrity/Krieg
Herger
Journaliste

KRIEG

«Un split où se mêlent deux styles différents, un moyen de découvrir ces deux groupes cultes ou pour les fans, de les faire patienter»

7 titres
Black Métal
Sortie le 17/08/2018
3343 vues
Relapse Records, label extrême devant l'éternel, propose le split de deux groupes cultes. Le premier, Integrity, est un groupe qui propose un hardcore chaotique. Ce groupe existe depuis pas mal d'années, c'est-à-dire près de 30 ans, d'abord sous le nom Diehard. Entrecoupé de quelques pauses, ils se sont formés à Cleveland dans l'Ohio et ils ont migré depuis quelques temps en Belgique. Le groupe a une discographie fournie, avec de nombreux opus, split et EP.
Quant à Krieg, qui se faisait appeler Imperial à ses débuts en 1994, a lui aussi une discographie pléthorique où tous les formats existent.
Ce duo avec deux genres différents n'est pas forcément curieux puisque les deux groupes ont un point commun : une musique sombre au thème occulte.

On va commencer par analyser les compositions produites par le groupe Integrity qui joue dans un style très cru et rentre-dedans, sur fond de riffs hypers speed et violents. On a l'impression que le groupe détruit tout sur son passage, comme on peut l'entendre sur ''Scorched Earth''.
Comme sur tout morceau de punk hardcore, le but est la rapidité, la concision, pas plus de 3 minutes. On va à l'essentiel sur une musique où le maître mot est ''sans fioriture'', comme c'est le cas sur ''Flames of the Immortal'' où le groupe ne perd pas de temps en détails : ''c'est dans ta gueule, point barre''. Seul moment de répit, c'est l'apparition des soli pleins de feeling où l'on voit apparaître quelques touches de technique, notamment sur ''Sons Of Satan''. Les vocaux ne sont pas en reste car typiques des chants vindicatifs du style : agressif, écorché et hargneux comme nous pouvons l'entendre sur ''Document One''.

Passons aux compositions des adeptes du Metal Noir Krieg qui nous propose un Black Metal cru et haineux sur fond de riffs dans la grande tradition des groupes américains tels que Judas Iscarioth ou Grand Belial Key. Le groupe joue des compositions où il mise sur l'ambiance, par l'utilisation de riffs rapides ou mid-tempi pour installer l'ambiance comme il sait le faire depuis son album ''Destruction Ritual''. Les cris sont excellents car ils sont haineux et malveillants et participent activement à l'atmosphère froide et obscure des titres comme l'atteste le morceau ''Circle of Guilt'' aux riffs acérés et à l'ambiance lugubre ou '' The Sick Winds Stir the Cold Dawn'' enregistré en live qui date du début des années 2000, qui se veut plus agressif avec des lignes de grattes plus rentre dedans, mélangées à des passages plus longs et à ces screams vindicatifs pour installer une atmosphère ténébreuse.

Un split où se mêlent deux styles différents : un moyen de découvrir ces deux groupes cultes ou pour les fans, de les faire patienter.