AFSKY
Plus d'infos sur AFSKY
Depressive Black Metal

Sorg
Herger
Journaliste

AFSKY

«Ce premier album d'AFSKY est un petit bijou de froideur, de haine et de mélancolie. Un mélange parfait d'éléments black, de guitares doom et d'influences folkloriques.»

7 titres
Depressive Black Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 09/03/2018
5930 vues
Pour cette nouvelle chronique, je vais analyser l'album ''Sorg'' du one man band AFSKY, projet du multi-instrumentiste Ole Luk (Solbrud), originaire de Copenhague, formé depuis 2015. Déjà auteur d'un EP en 2015 et d'un single en 2016, il signe ici avec le label UG Vendetta Records.
Bien que seul maître à bord, il a fait appel à des aides extérieures, comme Amalie Buun de Myrkur pour les voix claires et les parties de nyckelharpa.
Pour cet album, Ole Luk a puisé au plus profond de lui-même pour créer de magnifiques titres de black inspirés.

Sa musique est basée principalement sur des riffs typiques black, qui sentent bons la seconde vague scandinave, avec quelques références au superbe groupe Wolves In The Throne Room et leur black majestueux. Ces riffs sont souvent joués sur des tempo rapides et linéaires, leurs donnant un caractère mélancolique et atavique, comme sur '' Skaer''. L'ambiance dégagée mêle haine, froideur, mélancolie et sentiments païens.

Ajoutez à cela des influences Doom sur certaines introductions ou break, avec un riffing ultra lourd comme sur '' Sternerme Slukkes'' et quelques touches folkloriques, aidé par le chant et la nyckelharpa. Ces élément participent à l'atmosphère païenne des titres, comme l'interlude ''Glemsibhedens'', tout en acoustique, rappelant les magnifiques albums d'Ulver et d'Empyrium.

Pour ne rien gâcher, la voix d'Ole Luk est efficace et agressive, ce qui participe à la qualité des compositions. Seul regret, l'utilisation parcimonieuse du chant de Amalie Buun.

L'un des titres les plus intéressants est ''Jeg Barer Deres Leg'', qui démarre sur une introduction froide et mélancolique en arpèges. Puis le titre se poursuit entre guitares mid tempo à l'ambiance glaciale et passages rageurs où Ole Luk déverse sa rage.

''Vaettekongen'', titre où l'introduction se fait folklorique et païenne, avec l'utilisation de la nyckelharpa, qui se poursuit sur un flot de haine typique black métal.

Enfin, ''Oh Manelose Nat'', à l'ambiance froide et majestueuse, où les guitares sont jouées sur des rythmes mid tempo. Le titre se conclut de fort belle manière avec le chant d'Amalie Buun couplé à sa nyckelharpa.

Ce premier AFSKY est un petit bijou de froideur, de haine et de mélancolie. Un mélange parfait d'éléments black, de guitares doom et d'influences folkloriques.