SKYHARBOR
Plus d'infos sur SKYHARBOR
Rock / Metal / Ambient / Progressive
Chroniques

Sunshine Dust
Beleth Ars Goetia
Journaliste

SKYHARBOR

«Un album agréable, très aérien et immersif, rappelant les compositions des américains de Deftones, qualité vocale en moins.»

13 titres
Rock / Metal / Ambient / Progressive
Durée: 62 mn
Sortie le 07/09/2018
3214 vues

C'est avec beaucoup de retard que nous allons nous pencher sur le nouvel opus de Skyharbor intitulé ''Sunshine Dust'', sorti au début du mois de septembre chez eOne Music.

Skyharbor est un groupe américano-indien, composé de Keshav Dhar et de devez Dayal aux guitares, de Krishna Jhaveri à la basse, de Aditya Ashok à la batterie et de Eric Emery au chant, qui remplace Daniel Tompkins depuis 2015, ce dernier étant parti avec TesseracT. Deux albums précèdent ce ''Sunshine Dust'' : ''Blindong White Noise: Illusion And Chaos'' (2012) et ''Guiding Lights'' (2014).

Le combo propose un métal progressif traditionnel, teinté de riffs plus ambiants et aériens, le tout sublimé par une technique impeccable. A ses début, Skyharbor était plus orienté Djent et ce ''Sunshine Dust'' montre que le groupe s'adoucie de plus en plus. Pour le meilleur et pour le pire.

Celles et ceux qui auront appréciés les premières oeuvres de Skyharbor ne devrons pas s'attendre à la même recette ici. Exit le djent, les breakdowns groovy et la rythmique travaillée du premier opus. C'est l'aspect ambiant qui mène la danse tout au long de ces treize pistes pour un rendu très spatial, plutôt agréable pour peu que l'on apprécie ce style, mais qui peut parfois être lassant et redondant à la longue.

Le chant est entièrement clair et sans bavures, d'une netteté remarquable ce qui, personnellement me chagrine quelque peu car donnant à la musique un aspect très lisse et conventionnel, sans grande personnalité de surcroit. Dommage.

Le côté électrique et metal est toujours présent, comme on peut l'entendre sur 'Synthetic Hands' et son refrain énergique, contre-balancé par un pont très calme puis propulsé par un final rappelant fortement les compositions de Deftones. Les lignes de guitares sont inspirées, comme sur 'Blind Side', 'Out Of Time', 'Disengage/Evacuate'. 'Dissent' change complètement la donne, apportant brutalité et violence au sein de cet opus très aérien. Les guitares, toujours aussi techniques sont beaucoup plus rythmées et groovy, tandis que le chant s'aventure quelques fois du côté du growl. Une nappe de synthé en second plan du refrain donne un côté rétro pas désagréable, qui apporte plus de matière à ce titre.

Néanmoins, les arrangements progressifs sont bien menés et agréables, comme sur 'Dim', ou son introduction technique et son refrain explosif en font une belle démonstration du talent de Skyharbor. Même remarque pour 'Menace', qui permet aux musiciens de nous prouver leur dextérité.

Il en va de même pour les passages plus ambiants, comme sur 'Ethos', l'introduction de 'Blind Side' ou plus généralement sur la second partie du l'album. 'The Reckoning', morceau très aérien et entièrement instrumental, est également un bon exemple. Son introduction, légère laisse place à de longue plages de sonorités électroniques digne d'une bande originale de film de science-fiction. Tantôt calme, tantôt plus rythmé grâce à l'ajout des instruments du groupe, le résultats est immersif, bien mené et hypnotique. 'Temptress' est dans la même veine électronique mais plus brutale.

Comme tout album qui se respecte, le titre clôturant l'album est une balade, sobrement intitulée 'Sunshine Dust'. Malgré la voix qui, comme dit plus haut, donne un côté très conventionnel et peu original au morceau, la musique reste très belle et bien menée, entre plage aérienne et rythmiques plus brutale.

''Sunshine Dust'' est un bel album de métal progressif aérien et immersif. Les compositions sont interessantes, bien que parfois un peu redondantes, mais l'album reste agréable à écouter dans sa globalité. Seul bémol, plutôt personnel, la voix, franchement pas originale, très conventionnelle et manquant de vie, de texture et de maturité.