Sorgir
Enora
Journaliste

SKáLMöLD

«« Sorgir », un bon album de Folk qui propose tantôt des harmonies vocales atmosphériques et presque mystiques, tantôt des chansons énergiques à la rythmique dansante»

8 titres
Viking/Folk Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 12/10/2018
4110 vues

Depuis 2009, les Islandais de Skalmöld n'ont cessé de s'affirmer sur la scène Folk Metal, avec déjà six albums à leur actif, le dernier en date étant « Sorgir », ce qui signifie « Chagrin » en français. Pour l'occasion, le groupe nous ramène à l'Âge de l'épée (traduction littérale de Skalmöld), soit l'âge des Sturlungar, une période de conflits en Islande au XIIIe siècle ; prêt pour ce voyage ?

Le trio infernal des guitares de Björgvin Sigurðsson , Baldur Ragnarsson et Þráinn Árni Baldvinsson se fait rugissant dès l'ouverture de ‘Ljósið’, avant que la voix du frontman, aussi martiale qu'à son habitude, ne vienne se superposer à l'ensemble avec l'énergie et l'engagement qu'on lui connaît. Les Islandais se sont également spécialisés dans des jeux d'harmonies vocales qu'on retrouve ici et qui contraste avec l'agressivité qu'on sent dans la ligne instrumentale. ‘Sverðið’ est un morceau bien plus atmosphérique et épique, à la rythmique plus apaisée, et qui nous emporte dans le tourbillon de l'histoire d'une viking qui part à la guerre et, alors que tout jouait contre lui, l'emporte jusqu'à ce que son épée se brise, ce qui le mènera à sa perte. La basse assure une assise solide au morceau qui se construit lentement, à la manière d'une véritable fresque historique. La sobriété est la clé du succès de Skalmöld sur ce morceau. L'explosion musicale qui nous emporte sur ‘Brúnin' emprunterait presque au Heavy, avec une voix plus Thrash, et risque fortement de rappeler Stam1na à certains d'entre vous ! Mélodiquement, rien n'est laissé de côté sur cette chanson énergique et lourde, ce qu'on retrouve un peu plus tard avec ‘Mara'.

On s'enfonce un peu plus profondément dans une forêt environnée de ténèbres avec ‘Barnið’, un morceau solennel, puissant et presque mystique qui prend la forme d'une litanie en alternance avec des passages sombres où les guitares se font frénétiques. Les voix des six membres du groupe se mêlent sur ‘Skotta' avant un changement de style un peu trop brusque et qui ne permet ni d'apprécier pleinement l'harmonie vocale, ni la suite plus fougueuse du titre, quel dommage ! Le solo de guitare nous réconcilie un peu avec ce morceau, d'autant plus que le choeur fait son grand retour, accompagnée de la basse dévastatrice de Snæbjörn Ragnarsson. ‘Gangári' est la chanson épique à la rythmique galopante de ce nouvel album ; on attend de voir le résultat en live, mais ça promet ! Sur la fin, la composition se fait plus chaotique mais ce brin de folie reste maîtrisé et ne fait pas de mal à Skalmöld. ‘Mori' est une chanson qui se déploie progressivement et nous emporte un peu plus loin dans l'univers du groupe à force de rythmiques entraînantes, guitares mélodiques, basse puissante et harmonies vocales ; comment y résister ?

« Sorgir » est un album où Skalmöld reste fidèle à sa réputation en nous offrant un opus de Folk qui propose tantôt des harmonies vocales atmosphériques et presque mystiques, tantôt des chansons énergiques à la rythmique dansante. Les musiciens n'ont pas peur de toucher à tout et de ne pas se limiter à un genre qui devient parfois trop brouillon, basique et commercial.


SKáLMöLD
Plus d'infos sur SKáLMöLD
Viking/Folk Metal
Chroniques