Hvísl Stjarnanna
Enora
Journaliste

SINMARA

« « Hvísl Stjarnanna », un second album très prometteur sur lequel Sinmara fait autant démonstration de sa force, de son intelligence que de l'intensité de son jeu»

6 titres
Black Metal
Durée: 42 mn
Sortie le 08/03/2019
3770 vues
VAN RECORDS

Sinmara est un quintet islandais formé en 2013 et dont le premier opus, ‘Aphotic Womb' est paru en 2014. Après quelques sorties mineures et l'arrivée d'un nouveau bassiste, le groupe dévoile une seconde création dont on parle tout de suite !

La ligne instrumentale qui ouvre ‘Apparitions' a tout pour vous faire dresser les poils et avoir des sueurs froides, d'autant plus que Sinmara fait traîner cette atmosphère démoniaque, se délectant de la terreur et du malaise des auditeurs plutôt que de jouer la facilité en lançant un blast beat pour mettre un terme à ce martyr. D'abord mystique et primitive, la batterie de Bjarni Einarsson propose quelques variations au point de finalement prendre la tournure d'une valse fantomatique. ‘Mephitic Haze' est peut être un peu plus traditionnel, bien que le groupe ne déroge pas à la règle selon laquelle les groupes islandais, peu importe le genre, proposent toujours quelque chose de plus. Ici, c'est peut être le sentiment inexorable qu'un génie malfaisant s'acharne sur nous derrière la voix glaçante et caverneuse d'Ólafur Guðjónsson. Le titre s'achève de façon calme et évanescente, plutôt dans un style Black Atmo qui sied bien à la formation.

Derrière le beau titre ‘The Arteries of Withered Earth' sommeille une bête purement Black qui joue de la basse agressive et frénétique de Sigurgeir Lúðvíksson qui, en choeur avec la batterie, donne un ton musclé au morceau alors que les guitares de Þórir Garðarsson et Garðar S. Jónsson semblent dominer tout ça, faisant ponctuellement tomber des notes acérées comme des couperets. Plus lent et presque Post-Black par moments, ‘Crimson Stars' est un titre en retenu qui alterne lourdeur et grâce avec des guitares très mélodiques mais lancinantes, restant dans les ombres derrière une performance vocale intense et engagée. Une nouvelle fois, la rythmique fait des merveilles et renforce la richesse de la proposition musicale que nous fait Sinmara.

Le frontman prend pleinement son rôle sur ‘Ur Kaleik Martrada' sur laquelle il invective une foule invisible grâce à des phrases brèves. Nul besoin de comprendre cette langue pour sentir la force qu'il y met et pour savoir que ses guerriers répondront présents et se jetteront dans la mêlée dès qu'il leur en donnera l'ordre. Le morceau se démarque également par un jeu de domination entre la voix et les guitares qui n'hésitent pas à prendre davantage de place dès que le scream se tait. Après une transition apaisée, le titre éponyme revient vers des atmosphères plus angoissantes et solennelles. Le groupe semble avoir parfaitement trouvé son équilibre sur cet album qui fera des heureux chez les amateurs de Black.

« Hvísl Stjarnanna » est un second album très prometteur sur lequel Sinmara fait autant démonstration de sa force, de son intelligence que de l'intensité de son jeu. Comment ne pas deviner la qualité des performances live derrière un album d'aussi bonne qualité ?


SINMARA
Plus d'infos sur SINMARA
Black Metal