BLACKWATER HOLYLIGHT
Plus d'infos sur BLACKWATER HOLYLIGHT
Stoner Doom

Silent / Motion
Anibal BERITH
Journaliste

BLACKWATER HOLYLIGHT

«Blackwater Holylight fait évoluer son style de façon drastique et délivre une oeuvre très personnelle et immersive.»

7 titres
Stoner Doom
Durée: 41 mn
Sortie le 22/10/2021
216 vues

Avec sa pochette épurée qui en dit long, le quatuor américain de stoner psychédélique exclusivement féminin semble avoir durcit son style musical au fil des années depuis sa formation en 2016.

Avec "Silent / Motion" et sa femme immolée dans une ambiance brumeuse magnifiée par sa texture en noir et blanc, les américaines s’éloignent du visuel angélique du précédent album en délivrant une oeuvre plus personnelle et torturée.

Articulé autour de sept titres aux influences nombreuses, l’ambiance globale est plus mélodieuse et plus aboutie que par le passé. Le groupe a muri et les expériences de chacune des protagonistes a nourrit ce disque à la mélancolie exacerbée et sublimée par les passages rugueux du titre introductif ou plus rythmés de celui de clôture.

Dans le corps s’intercalent des compositions profondes à l’émotion poignante ('Falling Faster') voire psychédélique ('Who the Hell') démontrant que les artistes cherchent de nouveaux horizons musicaux tout en conservant leurs solides racines stoner constituant les fondations de leur art.

La production confiée à Dylan White est soignée et met en avant la sensibilité des musiciennes. La Tracklist équilibrée permet d'apprécier la longue traversée douloureuse de ces dernières; comme une sorte de descente aux enfers agonisante dont je vous laisse découvrir la fin au cours de l'écoute exigeante de l'opus.

Difficile de rester insensible à ce nouveau chapitre musical de Blackwater Holylight qui amène l’auditeur dans la déroute personnelle du combo américain notamment par le chant poignant et torturé de la frontwoman Allison "Sunny" Faris. La chanteuse et bassiste du groupe laisse sa place à Bryan Funck (Thou) sur 'Delusional' et se fait seconder par Mike Paparo (Inter Arma) et A.L.N. (Mizmor, Hell) sur 'Every Corner' apportant ainsi davantage de profondeur à la galette déjà très immersive.

« Silent / Motion » est ce genre de disque qui ne laisse pas indifférent et qui, par son approche tantôt rugueuse, tantôt bon enfant (‘Around Me’) dévoile une sensibilité exacerbée et un mal-être latent, poignant et explosant dans sa phase finale.