BLISS ILLUSION
Plus d'infos sur BLISS ILLUSION
Post Black Metal

Shinranbansho
Julien Pingenot
Journaliste

BLISS ILLUSION

«Avec ce premier album, les chinois de Bliss Illusion nous propose un album ambitieux et riches dans ses ambiances et compositions.»

11 titres
Post Black Metal
Durée: 59 mn
Sortie le 28/05/2018
1082 vues

Bien que très discrète à l'internationale, la scène chinoise est foisonnante de pépites pour peu qu'on s'y intéresse. De nombreuses formations comme Zuriaake ou Black Kirin ont des discographies passionnantes et qui valent réellement le détour. De manière plus générale, si vous souhaitez élargir votre connaissance de cette florissante scène, je vous conseille d'écouter les groupes signés chez Pest Productions. Mais le groupe qui nous intéresse dans cette chronique ne fait pas parti du roster de Pest Production mais à signé chez les français de Anesthetize Productions pour la sortie de leur premier album « Shinabansho » sorti en 2018. C'est à l'occasion de la sortie d'un nouvel EP « Leave Abhassara Deva » en Février dernier chez Tear Water Records, que je vais vous parler de Bliss Illusion. Dans cette chronique, je me focaliserai sur le premier album qui nous permet d'avoir un spectre plus large sur la musique des chinois. Bliss Illusion est une formation de Post Black fortement influencé par le Shoegaze et qui incorpore des instruments traditionnels dans ses compositions.

Sur quasiment une heure, les chinois nous propose de vivre un voyage spirituel, en nous contant de nombreuses légendes et mythes bouddhiste. En témoigne les titres de chansons tel que « Naraka » qui désigne les enfers dans l'hindouisme, « Prajna » qui est souvent traduit par «sagesse transcendante» ; ou encore « Impermanence » qui est selon le bouddhisme l'une des trois caractéristiques ou trilakshana de toute chose.

Musicalement, ce thème se traduit pour une approche grandiose de la composition. En effet, cet album est épique, lumineux et porte réellement le message qu'il veut nous transmettre. Cette approche épique et grandiose de la composition n'est pas propre à Bliss Illusion, en effet nombreuses sont les formations asiatiques ne lésinant pas sur les effets pour nous offrir des œuvres magistrales pour le meilleur comme pour le pire, mais je vous rassure Bliss Illusion s'en sort pas trop mal ! L'album possède de nombreux passages grandioses comme « Sunyata » , ou encore « Prajna» par exemple. Ce qui fait la force de ces morceaux sont l'utilisation d'instruments traditionnels, apportant son côté folk au groupe (attention pas le folk pouet pouet de festival), qui rendent les morceaux planants et aériens. Notamment la flûte qui nous accompagne tout au long de l'album est enchanteresse.

Comme dit plus haut, cet album est un appel au voyage spirituel et ce dernier se fait réellement ressentir. Nombreux sont les riffs évocateurs et incitant à sortir marcher dans la forêt la plus proche pour pouvoir faire un avec soi-même et la nature qui nous entoure. Par exemple « Recovery of All Things » ou encore « Pass Away » sont enivrant de douceur. Mais à l'inverse l'album possède ses passages plus agressifs notamment quand les « enfers hindoues » sont évoqués dans « Naraka », et de manière général, les ambiances musicales collent bien avec les thèmes lyriques et spirituels, grâce au peu que j'ai réussi à comprendre par les titres notamment.

Par ailleurs, cet album à quelques tares... en effet, je trouve que sur la fin, l'album s’essouffle et que cela tire un peu sur la longueur. D'ailleurs, le fait d'avoir mis le ré-enregistrement de « Prajna » en plein milieu de la tracklist est bizarre. Cela fait doublon et c'est plutôt perturbant pour le coup. Aussi, autre point qui est peut être plus personnel, mais durant les écoutes de l'album, impossible de ne pas penser à Alcest. En effet, on sent que Bliss Illusion a beaucoup écouté les français et je trouve qu'ils ont encore du mal à s'en détacher.

Au final, Bliss Illusion nous propose un album riche et spirituel. Bien que souffrant de quelques soucis, l'album que nous délivre les chinois est ambitieux et vaut que l'on y prête une oreille attentive.