EDGE OF FOREVER
Plus d'infos sur EDGE OF FOREVER
Heavy Metal/Hard Rock
Chroniques

Seminole
Fred H
Journaliste

EDGE OF FOREVER

«Avec ce très bon « Seminole », Edge Of Forever offre à ses fans un solide opus mêlant Hard rock mélodique et AOR. Si c’est votre came musicale, vous savez quoi faire.»

12 titres
Heavy Metal/Hard Rock
Durée: 47 min 19 mn
Sortie le 21/01/2022
773 vues
Il a beau être (ou avoir été) présent sur une kyrielle de productions du label Frontiers (Jorn, Hardline, Sunstorm, Mr. Big, Revolution Saints, etc.), Alessandro Del Vecchio est surtout très attaché à son projet Edge Of Forever (qu’il a fondé en 2002). Du chant, aux claviers, en passant par l’écriture des morceaux, le mix, le mastering et la production, il s’occupe de quasi tout. En 2019, pour le quatrième méfait de ce combo (« Native Soul »), l’italien avait remodelé le line-up en recrutant le guitariste Aldo Lonobile (Secret Sphere, Archon Angel) et le frappeur de toms Marco Di Salvia (Hardline) pour l’épauler ainsi que son comparse bassiste Nik Mazzucconi (Labyrinth).

En ce début 2022, le quatuor est de retour avec « Seminole » (= peuple amérindien d'Amérique du Nord, thème cher à notre tête pensante). Ce cinquième effort reste dans le registre de prédilection d’Alessandro, à savoir du Hard Rock mélodique teinté d’AOR. Vous prenez de belles harmonies vocales ou musicales, vous ajoutez de chouettes refrains accrocheurs (l’entrainant et savoureux 'Another Salvation'), des compositions énergiques, et des soli de grattes lumineux, et le tour est joué. Certes, c’est plutôt « classique » dans le genre mais il faut reconnaitre qu’ici ça passe plutôt bien ('On The Other Side Of Pain'). Tout cela témoigne d’un savoir-faire évident ('Shift The Paradigm' et ses forts accents FM).

Même si EoF est clairement le bébé d’Alessandro, les autres musiciens sont bien mis en valeur (la tuerie 'Made It Through'). Les riffs de guitares sont vraiment bons (le puissant 'Get Up Your Feet Again'). Aldo nous gratifie de plusieurs interventions inspirées (l’épopée de huit minutes 'Wrong Dimension'). Loin d’être en reste, la section rythmique déroule efficacement (l’arabisant 'Our Battle Rages On').

Au micro, servi par des paroles positives et qui se veulent inspirantes (dixit l’intéressé : « aider les gens à atteindre leurs objectifs, à vivre pour leurs rêves, à faire face à l'adversité … »), le sieur Del Vecchio réussi à nous embarquer grâce à son joli timbre chaud ('Breath Of Life'). Le vocaliste leader partage la co-écriture des quatre derniers titres (qui en fait n’en forment qu’un seul) avec son batteur Di Salvia (une grande première pour le garçon). Après une délicate ouverture acoustique ('Seminole Pt. 1 In The Land Of The Seminole'), on repart en pures terres hard rock ('Seminole Pt. 2 Mistake Reality'). La suite fait la part belle à des mélodies entrainantes ('Seminole Pt. 3 Rewrite The Story') avant de clôturer l’œuvre par un chant A capella et des sifflements façon western spaghetti ('Seminole Pt. 4 The End's Starting To Begin').

Avec ce très bon « Seminole », Edge Of Forever offre à ses fans un solide opus mêlant Hard rock mélodique et AOR. Si c’est votre came musicale, vous savez quoi faire.