BRUCE DICKINSON
Plus d'infos sur BRUCE DICKINSON
Heavy Metal / Hard Rock

Scream For Me Sarajevo
Shades Of God
Journaliste

BRUCE DICKINSON

«''Scream For Me Sarajevo'' est aussi fascinant à regarder que difficile à voir, et il nous rappel que parfois, un simple concert c'est bien plus qu'assister à la prestation d'un artiste»

14 titres
Heavy Metal / Hard Rock
Durée: 72 mn
Sortie le 29/06/2018
4643 vues

Bruce Dickinson n'est pas seulement le chanteur de l'un des plus grands groupes de l'histoire du Metal, l'homme est également pilote de ligne, Businessman et accessoirement, un grand aventurier. En 1994, alors qu'il faisait carrière en solo, une idée lui est venue : aller faire un concert dans un lieu improbable pour l'époque, la ville de Sarajevo, capitale de la Bosnie-Herzégovine qui est alors assiégée et coupée du monde à cause d'une putain de guerre. Plus de 20 ans après, ce périple hors du commun est raconté dans un documentaire, ''Scream For Me Sarajevo'', où Dickinson et les principaux protagonistes reviennent sur ce moment d'Histoire.

La guerre, l'infâme, la terrible, celle qui tue sans distinction hommes, femmes et enfants au nom d'une idéologie ou d'une vieille rancoeur. Voici dans quoi était plongée la belle Sarajevo en 1994 quand Bruce Dickinson et ses musiciens ont entrepris d'aller jouer là-bas. A cette époque, Dickinson était en pleine promotion de son album, ''Balls to Picasso'', et malgré la 'protection' de l'ONU, il a fallu ruser et faire appel à une association humanitaire, le 'Serious Road Trip' composée d'une bande d'allumés pour rejoindre la capitale de la Bosnie-Herzégovine totalement assiégée, pour qui un concert de Rock n'est certes pas une priorité à la vue de l'urgence sanitaire mais pour qui un moment de répit serait salutaire.

''Scream For Me Sarajevo'' nous plonge au plus près de cette aventure dingue et merveilleuse que ce soit dans l'organisation 'spéciale' du concert, ou alors dans l'ambiance qui régnait dans la ville. De nombreuses images, parfois dures relatent la vie des habitants de Sarajevo à cette époque et des témoignages poignants viennent mettre des mots sur ce que devient l'existence en temps de guerre : bombardements, tirs de snipers, coupures d'électricité, urgences médicales et autres atrocités. ''Scream For Me Sarajevo'' montre également comment la musique peut être porteuse d'espoir, et que le temps d'un concert le monde redevient ce qu'il doit être : une joie, une fête. Un concert fou devant une population venue applaudir les groupes locaux Allmanah et Sikter et l'idole Dickinson et son groupe qui se souviendra longtemps de ce moment hors du temps, même s'il a fallu retourner à la dure réalité ensuite. Ce documentaire est mis en musique avec des titres de la carrière solo de Bruce Dickinson, on y retrouve pêle-mêle les sublimes 'Omega', 'Navigate The Seas Of The Sun', mais également les très Heavy 'Road To Hell', et 'Power Of The Sun' ainsi qu'une version live d''Inertia'. Une B.O à la hauteur d'un documentaire exceptionnel pour lequel Tarik Hodzic a fait un travail remarquable. Si de nombreuses villes ont crié pour Dickinson, les cris de Sarajevo auront pour toujours une connotation particulière pour lui, les musiciens, et les techniciens présents en Bosnie-Herzégovine durant ce concert. L'émotion reste palpable malgré les années pour tous les protagonistes et celle-ci est magnifiquement retranscrite pendant les plus d'une heure et trente minutes de ce documentaire.

Plus de 20 ans après ce show unique, les mémoires sont encore vives et si Sarajevo a pansé ses plaies depuis, il n'en reste pas moins que ce documentaire est un petit morceau d'Histoire qui mérite d'être vu. ''Scream For Me Sarajevo'' est aussi fascinant à regarder que difficile à voir, et il nous rappel que parfois, un simple concert c'est bien plus qu'assister à la prestation d'un artiste, ça peut être un moment salvateur pour tout un peuple.