HIGH SCHOOL MOTHERFUCKERS
Plus d'infos sur HIGH SCHOOL MOTHERFUCKERS
Rock Punk

Say you just don't care
United Rock Nations

HIGH SCHOOL MOTHERFUCKERS

11 titres
Rock Punk
Durée: 38 mn
Sortie le 21/10/2013
4513 vues
Formé en 2003 à Paris, High School Motherfuckers sort enfin son 2ème album depuis l'EP « Jesus », dont on retrouve les 2 titres sur cette galette. L'ensemble de l'album est cohérent avec ces 2 titres déjà entendus, à savoir un Punk - Heavy Glam qui nous fait remonter, avec une nostalgie certaine, à l'époque des Ramones et des Sex Pistols.

Cependant, HSMF a su en tirer un style très personnel, mélange de genres et d'influences. Difficile de ne pas penser à des groupes tels que Motley Crüe, Poison ou encore Ratt. Mais qu'importe, la sauce prends bien comme il faut et les titres défilent à une vitesse folle, entre rythmiques à 200km/h et solis acérés. Les 4 zicos (Stuffy, Davy, Dusty et Pamy) assurent leur rôle comme il faut, sans fioritures. Ils se font plaisir et cela ce ressent immédiatement.

L'écoute de l'album file une pèche d'enfer dès l'intro et le premier morceau, « Say You Just Don't Care » / « Jesus (Hates Me) ». La première moitié est du même acabit, on trouve là un punk plus hard que la moyenne, qui fait penser aux high school movies Californiens.

Après un premier jet qui ne nous laisse pas réellement souffler, vient « When I Wanna Die », morceau plus lent mais aussi plus rock'n'roll dans l'esprit, marquant la seconde moitié de l'album. Et même si ce morceau est assez dispensable, il amorce les 4 derniers morceaux, où le côté le plus Hard Rock de leur musique se fait ressentir.

Chose très intelligente car cela permet d'éviter une certaine lassitude due à la rapidité d'enchaînement et à la redondance des morceaux. Contrairement à BlackRain (on se demande du coup si la France ne devient pas nostalgique de la bonne époque des 80's !), HSMF distille une musique plus facile à écouter.

Au final, on retiendra un groupe aux très bonnes influences, plein de bonne humeur, faisant de la bonne musique, qui provoque un headbanging assez rapidement. Affaire à suivre donc !