Thunderbolt
Thib
Journaliste

SAXON

«Infatigable, Saxon nous offre un ''Thunderbolt'' de haute volée, digne de ce que le groupe a produit jusqu'à présent.»

12 titres
Heavy Metal
Durée: 48 mn
Sortie le 02/02/2018
8486 vues
SILVER LINING RECORDS

Depuis les années 70, Saxon sévit sur la scène Heavy-Métal. Sans perdre de temps en 2018 et 3 ans après leur dernier album studio, ''Battering Ram'' (2015), les anglais sont de retour avec leur 22e album nommé ''Thunderbolt''. Un album qui vient s'écraser dans les bacs tel un coup de tonnerre!

Quoi de mieux que le titre éponyme pour commencer ce nouvel album? Précédé par une introduction nommée ''Olympus Rising'', ''Thunderbolt'' nous plonge immédiatement dans l'univers Saxon. L'introduction sait nous mettre dans l'ambiance, un rythme calme, assez sombre et accompagné de choeurs. Alors en plein coeur des ténèbres, ''Thunderbolt'' commence avec un bon riff entrainant et violent juste comme il faut. La voix de Biff Byford se fait entendre, il n'a pas perdu de sa superbe! Tout est bien en place, les choeurs apparaissent durant les refrains, et un court solo s'ajoute au tout. Pas de doute, Saxon est bien de retour et a gardé sa recette magique.

''Nosfesratu (The Vampire Waltz)'' arrive en 4e position. Un brillant hommage au film allemand ''Nosferatu, eine Symphonie des Grauens'' (''Nosferatu le Vampire'' en Français), sorti en 1922 et réalisé par Frederich Wilhelm Murnau. Après une introduction à l'orgue, directement tirée de la bande son du film, le morceau débute avec un rythme plutôt sec et saccadé, accompagné par des notes symphoniques rappelant le contexte. Le chanteur fait son apparition dans un mélange totalement épique. Lors du refrain, ce dernier est également accompagné des choeurs et d'une légère symphonie. Soudain tout ralenti, les voix se réverbères et d'un coup le rythme s'accélère et un solo épique se fait entendre. On notera que cette chanson est également disponible en version RAW à la fin de l'album (sauf sur vinyle). Cette version n'a d'ailleurs pas grand intérêt, si ce n'est un son très légèrement plus agressif.

Comme un cheveu sur la soupe, la mythologie s'invite. Ici, on vient parler de Thor et ses frères, les fils d'Odin. Il n'y a pas que son nom, « Sons Of Odin » qui est mythologique. En effet, la chanson nous fait penser au légendaire ''Holy Diver'' de Dio. Un rythme lent, et un chant qui nous raconte cette histoire. On est emmené du début à la fin à suivre les aventures des enfants d'Odin, une épopée temporelle encore parfaitement maîtrisée.

Saxon n'a pas perdu de sa rapidité. Certains morceaux comme ''Sniper'' ou ''Speed Merchants'' sont là pour en témoigner. Cette dernière débute d'ailleurs par un bruissement de moteur et un crissement de pneus. Une accélération volontairement annoncée par le groupe. Un break à la batterie, accompagné par un riff de guitare. Le tout monte crescendo pour arriver à son apothéose, en même temps que la voix de Biff Byford. ''Speed Merchants'' porte bien son nom, couplets et refrains, tous sont construits de manière exemplaire. Le groupe devient le marchand de vitesse, et comme on dit, ça envoi du pâté.

Les British de Saxon n'ont plus rien à prouver. Même après 40 ans de carrière le groupe continu de sévir sur le Heavy-Métal mondial et au vu de la qualité de l'album ils ne sont pas prêts de s'arrêter. Infatigables ils nous offrent un ''Thunderbolt'' de haute volée, digne de ce qui a été produit jusqu'à présent. Allez, vous reprendrez bien un coup de Saxon pour débuter 2018?