ERLEN MEYER
Plus d'infos sur ERLEN MEYER
Sludge Metal

Sang et Or
Shades Of God
Journaliste

ERLEN MEYER

«Erlen Meyer ne fait pas le détail, son Sludge vit de manière authentique, il se montre parfois violent, parfois angoissant, mais ne triche jamais, il est lui-même du début à la fin»

8 titres
Sludge Metal
Durée: 44 mn
Sortie le 25/01/2019
6308 vues
ARGONAUTA RECORDS

La France regorge de talents dans sa scène Metal, ce n'est certes pas un secret mais c'est toujours bon de le rappeler, juste au cas où on viendrait à ne plus y penser. Erlen Meyer a sorti son premier album en 2013, un opus éponyme très bien accueilli par la critique, qui saluait un Sludge Metal poisseux et inspiré, dont les textes puissants renforçaient indéniablement une musique audacieuse, prenante, et enivrante. Six ans plus tard, les Français reviennent avec une nouvelle oeuvre baptisée « Sang et Or », tout ce qu'on peut vous dire pour le moment, c'est accrochez-vous, la chute sera longue et intense.

Certains groupes se font un malin plaisir à aspirer le peu d'âme qu'il reste en vous. Le font-ils exprès ou c'est une manière pour eux de reprendre un peu de vie ? La question est légitime mais n'aura pas de réponse dans ces quelques lignes, à moins qu'une révélation vous apparaisse soudainement. Erlen Meyer ne fait pas le détail, son Sludge vit de manière authentique, il se montre parfois violent, parfois angoissant, mais ne triche jamais, il est lui-même du début à la fin. « Sang et Or » confirme tout le potentiel entrevu dans le premier album, les guitares sont abrasives, l'ambiance froide, les vocaux effrayants et que dire de ces frappes lourdes de batterie qui résonnent bien longtemps après été jouées, tout comme les notes d'une basse ultra présente. Pour sûr Erlen Meyer possède une science infuse du genre qu'il développe en installant non seulement un climat hostile, mais aussi en appuyant sans cesse là où ça fait mal. Si l''hypnotique 'Coton Cardé' vous attaque vicieusement sur une rythmique lente, 'Rouge Cardinal' lui se fera une joie de le faire plus frontalement en augmentant le tempo quand le moment sera opportun, histoire de vous étouffer sans (trop) vous faire souffrir. Erlen Meyer offre à son Sludge plusieurs visages, diverses manières de l'exprimer mais toujours en prenant soin de bâtir ses morceaux de façon cohérente sans jamais se disperser. 'Enfer Forgé' le démontre à merveille, les changements de rythmiques sont nombreux, aux passages éthérés se succèdent de violentes accélérations, le tout renforcé par une ambiance pesante qui glace le sang.

L'autre grande force de « Sang et Or » réside dans la puissance de ses textes, qui d'ailleurs sont en français. Le chant d'Olivier Lacroix est assez incroyable, celui-ci peut se montrer très caverneux, extrêmement puissant dans les hurlements, et sublime dans les nombreuses récitations aux allures de spoken word ('Trompe l'Oeil') qui parcourt l'album. Le pari est toujours osé de chanter dans notre langue, ne serait-ce que pour des raisons rythmiques, mais force est de constater que pour Erlen Meyer tout coule de source. Du reste, certaines émotions ne peuvent se traduire en anglais, et « Sang et Or » en est rempli.

Avec les années Erlen Meyer a affiné son style mais a surtout pris de l'épaisseur. « Sang et Or » est un album qui transpire le vrai, l'authenticité et possède une réelle personnalité qui lui est propre. Il n'appartient désormais qu'à vous de franchir le pas, êtes-vous prêts à confier le peu d'âme qu'il vous reste ? De toute façon, un jour où l'autre elle sera aspirée, autant la confier à la bonne personne.