Sagittarius A*
Antares Bauglir
Journaliste

ASTRAL SILENCE

«Astral Silence dévoile un excellent nouvel album de Black atmosphérique spatial. Amateurs de Darkspace et autre Arkhtinn, ceci mérite votre attention !»

4 titres
Black Metal/Ambient
Durée: 40 mn
Sortie le 03/03/2019
1157 vues
TRANSCENDANCE

Astral Silence est un one man band suisse formé en 2008 par Quaonar. Auteur de deux très bons opus (''Astral Journey'', 2010 et ''Open Cold Dark Matter'', 2013), il sort en ce mois de mars ''Sagittarius A*'' sur le label français Transcendance. Bien qu'il s'agisse du projet de Quaonar, le suisse a fait appel à plusieurs autres musiciens sur cet album : nous retrouvons donc DéHà (Imber Luminis, Yhdarl…) à la basse, Bornyhake (Borgne, Enoid, Pure…) à la guitare et au chant, Zhaaral (Darkspace, Sun Of The Blind) à la guitare, Dam et Seth de Mordor au chant et enfin C.Z. (Vinterriket, Atomtrakt…) pour les samples électroniques.

''Sagittarius A*'' est un pur album de Black Metal atmosphérique à tendance Ambient, ou la thématique principale est essentiellement spatiale, à la manière d'un Darkspace ou encore de l'excellent Arkhtinn. Autant le dire tout de suite, si vous êtes un temps soit peu sensible à ce style musical, attendez vous à vous faire enlacer et vous enliser tout entier dans les ténèbres noires de l'infinité de l'espace, ou personne ne vous entendra crier. Et le nom n'est pas choisi par hasard : Sagittaire A* est une intense source de d'ondes radio provenant de centre de la Voie lactée et est considéré aujourd'hui par les astrophysiciens comme un trou noir supermassif situé au centre de notre galaxie. Une sorte de menace aveugle indicible et incompréhensible.

Le voyage que nous propose Quaonar est une plongée de 40 minutes dans l'impitoyable espace, omniprésent et oppressant. Les titres alternent déferlement de violence, comme sur 'canopuS' et lenteur supermassive, tel que sur 'siriuS' et 'alphA pavoniS'. Globalement, c'est une impression de masse compacte qui ressort, ne laissant de répit que lors des passages plus électroniques, comme en fin de 'canopuS' ou bien lors des passages scandés (en français !) de 'achernaR'. A la manière du silence qui règne dans l'espace, ce mur de sons englobe totalement l'auditeur, le gardant captif du début à la fin. C'est toute la dimension cruelle et inflexible de l'espace face à l'orgueil de l'homme qui s'exprime ici, remettant en cause notre présupposée supériorité intellectuelle, qui n'est toujours pas en mesure de comprendre tous les secrets qui se trouvent au dessus de nos têtes. Les titres se succèdent sans se ressembler, offrant des visions différentes, toujours aussi pessimistes, mais d'une beauté vous prenant littéralement aux tripes. Côté instrumentation, Quaonar a su s'entourer des meilleurs pour un résultat à la hauteur. Mention spéciale au titre 'siriuS', qui à lui seul vaut le détour.

Cet opus violent, plein de grandeur et de noirceur, distille des ambiances savamment travaillées brillant par leur beauté et leur singularité. Une très belle réussite !
ASTRAL SILENCE
Plus d'infos sur ASTRAL SILENCE
Black Metal/Ambient